Environnement

Dominique Bourg: il faut encourager les pionniers de la société durable

Dominique Bourg, philosophe, intervenait le 13 janvier à Bron dans le cadre des Rencontres Scientifiques organisées par la Ville de Bron, en partenariat avec l’IFSTTAR et l’ENTPE. Pour le philosophe qui enseigne à l’Université de Lausanne, il faut encourager les groupes et les personnes porteurs de comportements durables.

Pour Dominique Bourg, la démographie est un des enjeux majeurs. Les populations des sociétés humaines, ont augmenté dans des propositions importantes depuis le début du vingtième siècle, mais elles ne vont pas se stabiliser. On a pensé que la population mondiale allait se stabiliser aux alentours de 9 milliards d’individus en 2030, mais elle pourrait atteindre 10 milliards et même 12 milliards à la fin de siècle, si on y arrive !

Freiner la croissance démographique sera difficile. Il est difficile de remettre en cause le droit à l’enfant, le droit de la reproduction et pour de nombreux pays, la croissance démographique est associés à la puissance.

Or la croissance démographique risque se de heurter aux difficultés alimentaire, car les rendements des productions agricoles, comme les céréales plafonnent.

Les hommes pensent qu’ils ont raison

Pourquoi ne change-t-on pas de comportement en renonçant  à une consommation excessive de matériaux et d’énergie?  Les hommes agissent en passant qu’ils sont raison de faire ce qu’ils font. Les assassins terroristes commettent des folies parce qu’ils sont persuadés d’avoir raison La règle d’or autorise à faire le mal à conditions que vous puissiez le justifier.

Des groupes d’individus pionniers

La solution peut venir d’individus de groupes qui petit à petit engagent des mode de vie différentes, fondée sur une consommation moindre d’énergie et d’autres biens. Les initiatives sont très nombreuses. Comme les monastères laïques, les éco-villages, le mouvement des Colibris qui cherchent à réduire leur empreinte écologique. Il faudrait un statut d’expérimentateur écologique pour encourager les gens qui mettent au point de nouveaux modes de vie.

Le mouvement viendra de cela comme il devra venir de mesures politiques judicieuses.L’abandon de la taxe carbone par le ministre de l’Environnement est une erreur énorme. Il faut que les politiques soient assez clairvoyants pour échapper à l’influence de lobbies, d’un libéralisme total. Le néolibéralisme est un intégrisme qui a une vision unique, qui pense que le marché seul peut apporter des solutions à tous en particulier aux problèmes environnementaux. ” Je suis persuadé que le projet TAFTA entrainera la disparition de notre droit européen de l’environnement.

Pour Dominique Bourg, les comportements doivent monter des voies nouvelles, mais s’abstenir de toute violence, et les comportements des zadistes, doivent parfois être considérés avec circonspection. Pour Dominique Bourg, tout est dans la manière dont on agi, et les comportements de certains opposants ne le rend pas enthousiaste. ” Une cause qu’on défend ne vaut que par les moyens qu’on utilise pour la défendre. »

 

VOIR AUSSI