Énergie

Du 18 au 21 octobre Forum Eurafric sur l’eau et l’énergie en Afrique

La Déclaration du Millénaire , adoptée par les chefs des Etats membres des Nations Unies, a fixé 2015 comme date butoir pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, destinés à régler les problèmes rencontrés par les populations les plus pauvres dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, de la santé.

Les progrès vers la réalisation de ces objectifs sont menacés par une crise économique, même si la hausse des matières premières accroit certaines recettes de pays qui en sont dotés. Les pays qui en sont dépourvus et n’ont pas enclenché de croissance connectés au commerce mondial voient leur situation se dégrader. En 2009, 55 à 90 millions d’individus vivant dans l’extrême pauvreté devraient s’ajouter au nombre prévu avant la crise. En Afrique, plus de deux habitants sur trois ne bénéficient toujours pas d’une alimentation à l’eau et à l’électricité.

Relever le défi de l’eau et de l’énergie

Les Rencontres européennes de Partenariat avec l’Afrique -10ème édition du Forum EURAFRIC-PARTNERS du 18 au 21 octobre à la Cité internationale de Lyon sont consacrées à l’eau et à l’énergie en Afrique. Organisée par l’Agence de Développement des Entreprises en Afrique (ADEA), en partenariat avec la région Rhône-Alpes, le Grand Lyon et des partenaires institutionnels, cette édition réunit décideurs politiques, financeurs, entreprises.

Le Forum 2010 abordera un thème tout à fait nouveau, l’intérêt de la constitution de clusters et de pôles de compétitivité en Afrique. Les clusters et pôles de compétitivité ont été organisés depuis plusieurs années en Europe, en particulier en France et en Rhône-Alpes. Ces démarches visent à développer les coopérations entre entreprises, qui permettent à ces dernières de mutualiser des moyens et des projets en matière de recherche, d’action commerciale, d’exportation, de formation, etc.

Un point sur la situation du secteur de l’eau

Lundi 18 , lors de la Conférence d’ouverture de « haut niveau », des responsables africains dresseront un point sur la situation de l’eau et de l’énergie en Afrique. En Afrique centrale par exemple, plusieurs pays préparent l’exploitation d’immenses ressources hydrauliques, de ressources de biomasse, alors que d’autres pays en Afrique sahélienne, peuvent mobiliser l’énergie solaire.

Les représentants de clusters rhônalpins témoigneront de leur démarche. La déléguée générale de TENERRDIS présentera l’action du pôle actif dans le secteur des énergies renouvelables. Un représentant du Cluster des Eco Energies expliquera le rôle de ce cluster pour des entreprises petites et moyennes, et évoquera une coopération avec un cluster au Mexique.

Ces expériences doivent servir de base à la construction éventuelle de clusters en Afrique. L’ADEA, agence dirigée par Abdoulaye Kante, se fixe en effet pour objectif de créer un cluster en Afrique de l’Ouest et u autre en Afrique Centrale. Mais le forum permettra de savoir si les institutions financières, africaines ou européennes, sont prêtes à financer de telles démarches. Il faudra prendre la température des entreprises africaines dont des représentants seront aussi à Lyon. Il s’agira de voir comment dans des contextes où l’économie informelle pèse lourd, où la sécurité juridique est incertaine, les coopérations régionales encore rare, une dynamique entre entreprises peut être engagée, pour enfin enclencher une spirale de développement local.

michel.deprost@enviscope.com

Lundi 18, mardi 19, de 9heures à 18 heures , Cité Internationale de Lyon.

info@eurafric-partners.org ou www.eurafric.org

 

VOIR AUSSI