Actualités

Ecart d’exploitation lors du redémarrage de Bugey 2

L’unité de production n°2 de la centrale du Bugey est en arrêt programmé depuis le 16 mars 2013 pour le renouvelement d’un tiers de son combustible et des opérations de maintenance.
Le redémarrage d’un réacteur se déroule en plusieurs étapes. A chaque nouvelle étape, des vannes sont ouvertes ou fermées afin de passer d’un circuit de refroidissement à un autre. Ces vannes sont alors condamnées (une chaine est posée, ainsi qu’un cadenas et une pancarte d’information) pour garantir leur bonne position, en fonction des différentes phases d’exploitation du réacteur.
Mercredi 5 juin lors du passage à un refroidissement du réacteur par les générateurs de vapeur (1) , 4 vannes d’un autre circuit de refroidissement sont restées ouvertes pendant 24 heures alors que selon les règles d’exploitation, ces vannes auraient dû être fermées.
Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté de l’installation ni sur l’environnement. Cependant, comme il s’agit d’un écart aux règles d’exploitation, il a été déclaré le lundi 10 juin 2013 à l’Autorité de Sûreté Nucléaire, au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale de
classement des événements nucléaires) qui comporte 7 niveaux.

1) Le circuit primaire est un circuit fermé d’eau sous pression, qui transmet la chaleur dégagée par le coeur du réacteur aux générateurs de vapeur. Les générateurs de vapeur transfèrent la chaleur du circuit primaire au circuit secondaire (la vapeur produite est utilisée pour faire tourner la turbine). L’eau du circuit primaire est ainsi refroidie avant de retourner dans le coeur du réacteur

VOIR AUSSI