Environnement

Cent lycées engagés dans des actions éco-responsables d’ici à mars 2010

Ce sont 250 000 lycéens rhônalpins qui vont effectuer cette année une rentrée sous le signe d’une éco-responsabilité élargie. La Région Rhône-Alpes qui a décidé a de devenir une Eco–Région en février 2005 et entrepris de nombreuses actions depuis, notamment dans le domaine des lycées intensifie son engagement en faveur des lycéens et pour les lycées.



La phase pilote achevée en avril 2009 après trois ans d’expérimentation, montre un bilan très satisfaisant pour les 29 lycées engagés dans la démarche éco-responsable. L’exécutif régional en juillet dernier a généralisation progressive de la démarche « lycée écoresponsable » dès la rentrée 2009/2010, avec un objectif de 100 établissements impliqués en mars 2010, pour former les éco-citoyens de demain.


Les membres de la communauté éducative, lycéens, enseignants, personnels administratifs et agents, sont appelés à se mobiliser pour rendre concrète cette démarche et déposer leur projet auprès d’un comité de pilotage. Les établissements retenus signeront la « Charte des lycées écoresponsables » et bénéficieront de l’expérience des lycées pilotes grâce aux outils d’échanges et de valorisation des bonnes pratiques, aux séminaires régionaux, et au site internet établissement eco-responsable. Une aide financière couvrira les dépenses liées à leur projet. Les établissements candidats devront s’engager pour trois ans en choisissant trois actions parmi ces thématiques :gestion durable des déchets organiques, toxiques, électroniques et informatiques ;réduction de la consommation de papier ;réduction des dépenses d’énergies ;économie dans la gestion de l’eau et récupération des eaux de pluie ; sensibilisation aux pratiques alimentaires ;actions sur les transports et actions de solidarité internationale



Une rernière initiative dans le domaine de la maîtrise de l’énergie est signalée par la Région. Fluid’ART est un concours lycéen, lancé en mai 2009 pour que la communauté éducative


s’approprie l’enjeu des économies d’énergie. Le principe est de faire créer par des élèves un objet animé qui changera d’aspect en fonction des consommations de fluides (chaleur, eau, électricité) mesurées dans les bâtiments du lycée. Grâce aux changements d’aspect de cet objet original, une information en temps réel sur le niveau de consommation de fluides du lycée sera diffusée dans un lieu visible pour sensibiliser et induire des comportements plus attentifs à la maîtrise des consommations d’énergie. Le lycée lauréat du concours verra son projet réalisé dans l’enceinte du lycée en 2010.

VOIR AUSSI