Mobilité

Ecotaxe poids lourds: les travaux publics sont pour

«  Une route est construite pour les camions, un voiture n’use pas la route. Une camion use mille fois plus la route qu’une voiture. Jean Cerruti, vice-président de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) est clair.

Partant de ce constat, la question se pose de savoir qui doit payer la route:  l’impôt, c’est à dire le contribuable ou surtout l’usager?

Pour la Fédération Nationale des Travaux Publics, il est normal que l’usager, c’est-à-dire le camion paie.  C’est pourquoi la FNTP reste favorable à l’écotaxe poids lourd . ” L’écotaxe devra sans doute être renommée, adaptée à telle ou telle région, à tel ou tel secteurs,  mais elle est nécessaire reconnait Jean-Marc Cornut, Président de la Fédération des TP de Rhône-Alpes.

Car l’écotaxe, repoussée pour des raisons techniques, comme cela a été le cas dans d’autres pays, reste nécessaire pour la création d’infrastructures de transports plus économes en énergie et moins émettrice de carbone, comme  la voie ferrée et les voies navigables.

La taxe doit en effet alimenter progressivement l’Agence Française de  Financement des Infrastructures de France (AFIFT). L’Etat a prévu depuis plusieurs années de retirer les financements du budget général pour l’AFIFT, afin que cette dernière soit financée progressivement par l’écotaxe.

Le problème, c’est en 2014, l’Etat a bien prévu de se retirer, mais sans que sa participation soit compensée par l’arrivée de l’écotaxe. La conséquence est claire : l’AFIFT aura moins de moyens. Il y aura donc encore moins de fonds pour financer des travaux ferroviaires ou sur les voies navigables.

VOIR AUSSI