Énergie

Premières “assises chrétiennes de l’écologie” les 11-13 novembre à Saint-Etienne

Saint-Etienne accueillera les 11, 12 et 13 novembre 2011 les “Assises chrétiennes de l’écologie”. Une première en France, organisée par le diocèse de Saint-Etienne et le mensuel  “Prier” , en partenariat avec le réseau des radios chrétiennes RCF et le magazine “La Vie”, par la même équipe qui, il y a deux ans, avait organisé avec succès, à Saint-Etienne déjà, les premières “assises du jeûne” ( 800 participants). 

La cheville ouvrière de ces assises est Jean-Luc Souveton, prêtre et “délégué diocésain au développement personnel et aux spiritualités hors frontières” qui en partage l’organisation avec jean-Claude Noyé , journaliste à “Prier” et Elise Bancon, chargée de mission auprès des Scouts et Guides de France. 

Ces assises ne seront pas un colloque de spécialistes chargés de dégager une quelconque position de l’Eglise sur les questions d’écologie. Elles se veulent plutôt un temps et un lieu d’échange ouvert à tous pour favoriser le débat et ouvrir des pistes de réflexion sur ces questions très complexes et souvent passionnelles. Les organisateurs ne cachent pas non plus qu’ils souhaitent “permettre aussi aux gens de réfléchir sur ces questions à quelques mois des élections de 2012”. Un millier de participants au moins y sont attendus, de Rhône-Alpes et au-delà (déjà 400 inscrits, plus 150 inscrits pour le programme spécifique “jeunes” de 7 à 17 ans).

Le programme de ces trois jours s’articulera autour de :

– 7 conférences :

– “réduire notre empreinte écologique, un impératif absolu” par Natacha Gondran, chercheur à l’école des Mines de Saint-Etienne.

– “crise écologique, crise du sens”, par le botaniste Jean-Marie Pelt

– “comment l’industrie chimique empoisonne notre assiette” par l’écrivain “bio” Claude Aubert et Marie-Monique Robin, la journaliste qui a enquêté sur le scandale Monsanto.

– “après Fukushima, faut-il sortir du nucléaire?” par Stephen Kerckhove de l’association “Agir pour l’environnement” et Michel Lepetit.

– “développement durable ou décroissance soutenable ?” par Hervé Kempf, du journal Le Monde, et l’universitaire Elena Lasida chercheur en économie à l’Institut catholique de Paris. 

– “retour à l’émerveillement. Du bon usage d’une conversion de notre ragréé sur la nature et sur le monde” par l’agriculteur-penseur Pierre Rabhi et le philosophe et théologien orthodoxe Bertrand Vergely.

– “comment repenser notre être au monde pour relever le défi écologique?” par Mgr Marc Stenger évêque de Troyes et spécialiste des questions d’environnement au sein de l’épiscopat français, le pasteur Otto Schaefer et le sociologue et théologien orthodoxe suisse Michel-Maxime Egger.

– 3 tables rondes sur “demain quelle agriculture?”( avec Pierre Rabhi, l’expert des questions agricoles Matthieu Calame et Paul François, agriculteur) , “face à l’urgence écologique, quel engagement politique?” (avec l’ancien député européen Jean-Pierre raffin, le journaliste-polémiste catholique Patrice de Plunkett, le maire écologiste de Badwiller Jacques Müller et le maire socialiste de Saint-Etienne Maurice Vincent) et enfin “partager les richesses, un enjeu majeur tant écologique que sociétal” ( avec l’ancien commissaire au plan Jean-Baptiste de Foucaud, le journaliste Vincent Brossel et Maureen Jorand du CCFD) . 

– 43 ateliers (30 personnes maximum par atelier) aux thèmes très divers, depuis l’écologie, la forêt ou les jardins bio en passant par l’éco-spiritualité, l’écologie intérieure, les “paroisses vertes”, le développement durable, la décroissance, l’empreinte écologique, la Bible et l’écologie, mais aussi , le négationnisme du réchauffement climatique, l’art floral (sans fleurs achetées dans le commerce!), le chant choral, l’art sacré, la désobéissance civile , l’investissement solidaire, etc. 

– des activités: randonnée-nature en forêt, initiation aux danses sacrées du monde, initiation à la méditation…

– un film-spectacle:  ” De l’astronomie à l’écologie” de l’astrophysicien Hubert Reeves, suivi d’un débat animé par son fils Benoit Reeves.

Pour souligner l’aspect oecuménique de ces rencontres , trois messages y seront lus au cours du week-end: un message du Saint Siège, un message de Bartholomée 1er “pape” des orthodoxes et un message de la fédération protestante de France. 

Les assises chrétiennes de l’écologie se tiendront pendant trois jours dans les locaux du lycée Notre-Dame de Valbenoite à Saint-Etienne et pour en limiter l’impact écologique, les organisateurs incitent les participants à co-voiturer ou venir en train et à privilégier l’hébergement chez l’habitant. Les repas proposés sur place seront végétariens et en grande partie bio, et il est même demandé aux participants de faire le “geste écolo du week-end” en apportant ses verres, couverts et serviettes de table. 

Programme détaillé des assises , infos pratiques et inscriptions sur le site du mensuel “Prier”: www.prier.presse.fr

VOIR AUSSI