Economie circulaire : Ced’In met fin aux gobelets jetables

Supprimer l’usage des gobelets jetables dans les campus, entreprises et collectivités, c’est ce que propose la startup Ced’In avec son innovation CleanCup, une solution intégrée qui distribue, collecte et lave automatiquement, sur place, des verres réutilisables.

Chaque année, plus de 4 milliards de gobelets jetables qui sont consommés en France, représentant 32 000 tonnes de déchets plastiques dont seulement 1 % sont recyclés. Souhaitant s’inscrire dans une démarche zéro déchet, en appui à la Loi sur la Transition Énergétique qui incite à la suppression des gobelets plastiques jetables en 2020, la start-up basée au Bel Air Camp à Villeurbanne a conçu sa solution en prenant en compte les usages de façon à apporter un réel confort d’utilisation. Le dispositif distribue des verres contre une caution de 1€, les collecte en restituant la caution, et les lave automatiquement, éliminant toute vaisselle manuelle et toute production de déchets, et réduisant d’autant leurs coûts de gestion pour l’entreprise ou la collectivité. « Les verres réutilisables que nous fournissons sont en réalité en copolyester, le même matériau que celui utilisé pour la fabrication de biberons, sans bisphénol A, rigide, incassable et pouvant être lavé en machine , souligne Eléonore Blondeau, la fondatrice de l’entreprise. Leur fabrication est réalisée par un industriel basé à Roanne ». Chaque machine peut contenir 200 verres réutilisables. Afin de réduire au minimum l’ensemble des impacts environnementaux, Ced’In a par ailleurs bénéficié du programme d’éco-conception Prime soutenu par l’Ademe.

Cleancup met fin à la problématique des gobelets jetables

Une optique RSE

La jeune cheffe d’entreprise entend bien faciliter la mise en œuvre de politiques RSE dans les organisations. La nouvelle norme ISO20400, parue en avril 2017, invite en effet les professionnels à réaliser des achats responsables, leur adoption du dispositif CleanCup pourra donc être prise en compte en vue d’une certification ou d’une labellisation. La startup propose également un accompagnement clé en main à ses clients à travers une plateforme digitale de sensibilisation pour instaurer un mode de vie éco-responsable à l’intérieur du campus, de la collectivité ou de l’entreprise intéressée. La machine est ainsi monitorée à distance de façon à permettre à Ced’In de faire remonter des informations à ses clients sur les quantités de déchets évités, sur leur consommation d’eau, ainsi que d’en optimiser la maintenance.

La SNCF première cliente

Avant même sa première livraison, la start’up s’est vue récompensée par le 1er Prix du DesignTech Booster lors de la 10ème Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne, ainsi que par le Grand Prix Jeunes Entrepreneurs de l’Année 2017 à l’initiative de l’Université de Lyon, la Métropole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est le centre technique SNCF d’Oullins qui bénéficiera de la première machine d’ici une quinzaine de jours. D’autres suivront (Décathlon, Métropole de Lyon) et l’entreprise s’attèle à lever des fonds afin de poursuivre son industrialisation et recruter des commerciaux.

VOIR AUSSI