ELISE mise sur le recyclage des déchets de bureaux

ELISE, entreprise d’insertion de collecte et de recyclage des déchets de bureaux, suit l’évolution de la loi sur les déchets de bureaux.

Depuis le Ier juillet 2016,  les entreprises de plus de 100 salariés et les établissements publics de plus de 20 salariés doivent mettre en place un recyclage du papier. Au Ier janvier 2017, l’obligation de tri du papier s’étendra aux entreprises de plus de 50 salariés, puis aux 1er janvier 2018 aux entreprises de plus de 20 salariés. Pour les autres déchets de bureaux,  l’obligation de collecte de valorisation s’applique aux entreprises qui génèrent chaque semaine 1100 litres de déchets : métaux, plastiques, verre et déchets de bois.

La collecte suppose un tri à la source pour obtenir une bonne séparation des déchets en fonction de leur nature : métal par exemple pour les canettes,  mais aussi éléments de mobilier, ou encore plastiques, etc…

Elise, entreprise d’insertion implantée  en région lyonnaise comme dans plus de 30 sites en France, entend élargir son activité grâce à la nouvelle loi. En Rhône-Alpes l’entreprise est implantée à  Bourg en Bresse, Annecy, Grenoble,  Lyon, Saint-Etienne.  Gaétan Lepoutre,  responsable d’ELISE Lyon située à Villeurbanne, propose un service complet, de la mise en place de conteneurs permettant le tri à la source, jusqu’à la livraison de matériaux à des industriels de la collecte et de la valorisation pour l’élaboration de nouveaux produits.

«  La loi prévoit qu’avant le 31 mars de chaque année,  les entreprises  présentent une attestation annuelle  déclarant les quantités collectées  et le mode de valorisation  réalisé. La collecte devrait connaître une nouvelle progression.  Des centaines de milliers de personnes devraient rejoindre les  quelque 470 000 personnes travaillant dans des bureaux dont les déchets sont collectés.

«  Le gisement est encore très important » affirme Gaétan Lepoutre. Le développement de la collecte permettra le développement de la valorisation. Pour le papier, la croissance de la collecte a permis de relancer à Grenoble une papeterie qui livre de la pâte sèche à des papetiers.  Pour ELISE Lyon, ces perspectives vont permettre la progression des effectifs, actuellement une vingtaine de personnes employées en insertion. Le recours aux prestations réalisées par des entreprises du réseau ELISE permet aux entreprises de plus de 20 salariés de réduire la taxe versée à l’AGEFIPH quand elles emploient moins de 6% de personnes handicapées.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.