Energie : ERE43 vend sa chaleur bois locale

Figurant parmi les lauréats des Rencontres régionales de l’economie circulaire, ERE43 a présenté le 4 juin son concept de fourniture de chaleur locale renouvelable “de l’arbre au radiateur”, déjà bien implanté en Haute-Loire.

ERE43 a développé un concept de vente de chaleur à partir d’une micro-chaufferie à bois déchiqueté baptisée Modul’R, afin de répondre aux besoins énergétiques d’acteurs publics et privés ayant de grandes surfaces à chauffer telles que des écoles, maison de retraite, centres de vacances, hôtels, lotissements, salles polyvalentes, grandes bâtisses, gites… Chaque chaufferie, d’une puissance de 120 kW est composée d’un silo pouvant recevoir 40 m3 de bois déchiqueté et d’une partie chaudière accessible par 2 côtés. Les installations sont réalisées par des entreprises locales.

Une chaufferie Modul'R construite par ERE43 - Enviscope.com
Une chaufferie Modul’R construite par ERE43 – ©ERE43

L’entreprise, qui a opté pour le statut de SCIC, reste propriétaire de ses chaufferies et gère, avec l’aide de sa filiale Meteor, tous les services connexes : l’investissement financier, la construction et l’implantation, le suivi du silo, l’approvisionnement en combustible local (bois déchiqueté broyé, stocké et livré par l’entreprise), l’entretien et la maintenance. Le client, lui, ne paie que sa consommation. ERE43 se positionne donc en fournisseur d’énergie renouvelableavec la mise en place d’un compteur de calories à l’entrée du bâtiment à chauffer et la facturation de la consommation réelle du bénéficiaire.

Economie locale

Les chaufferies sont construites en bois par des entreprises locales et sont installées à proximité des locaux à chauffer. Le bois déchiqueté provient de la revalorisation du bois laissé à l’abandon dans les forêts voisines, dans un rayon de 15 km autour des chaufferies. Une solution qui associe faible empreinte écologique, stockage de carbone via la construction bois, circuit court, valorisation d’une ressource abandonnée et économie locale.

“Nous avons installé notre première chaufferie en 2008, il y a tout juste 10 ans, et nous en sommes aujourd’hui à 23 installations, indique Jacques Villevieille, co-fondateur et gérant d’ERE43. Notre prochaine installation fournira en chaleur une entreprise d’électronique et une laiterie bio au Mazet-Saint-Voy, la commune où tout a commencé pour nous et où nous compterons alors cinq chaufferies et un réseau de chaleur alimentant six bâtiments, le tout dans un village d’un millier d’habitants !”

Forte de son succès en Haute-Loire, la SCIC commence à essaimer dans les départements voisins : “Nous avons construit une chaufferie en 2015 dans le Lot, à Rocamadour, et nous allons prochainement y ajouter 8 nouvelles chaufferies”, se réjouit Jacques Villevieille.

VOIR AUSSI