Biomatériaux

VICAT lance un liant révolutionnaire très bas carbone

Vicat, seul cimentier français indépendant, enrichit son offre de solutions bas carbone avec le premier liant carbo-négatif permettant d’obtenir des bétons réduisant de près de 90% de l’empreinte carbone par mètre cube mis en oeuvre. Grâce à cette innovation composée de produits 100% d’origine française  VICAT apporte une réponse concrète à réglementation environnementale 2020 du bâtiment.
       La Réglementation Environnementale  2020  renforce les  objectifs obligatoires imposés pour le secteur de la construction. L’objectif numéro 2  de la réglementation  est de « ménager une transition progressive vers des constructions bas-carbone, misant sur la diversité des modes constructifs et la mixité des matériaux ». La RE 2020 vise un recours plus fréquent
au bois et aux matériaux biosourcés qui stockent le carbone sur la durée de vie du bâtiment, pour une durée supérieure à celle de la vie des organismes sources.

Cette recherche du stockage du carbone via un matériau biosourcé sous-tend les travaux qui ont abouti à la mise au point de Carat. La démarche est en ligne avec la stratégie de réduction de l’empreinte carbone  suivie depuis de longues années par Vicat, rappelle en substance Guy Sidos, Président-directeur général du groupe Vicat.

A partir de résidus forestiers

Vicat a développé des techniques, dont certaines font l’objet de dépôt de brevets, permettant de créer des ciments formulés avec deux  ingrédients clés le clinker du groupe le plus décarboné possible et le  “biochar”  solution reconnue pour fixer durablement le carbone, fabriquée à partir de résidus forestiers et agricoles.
Le ” biochar” remplace en partie le clinker dans le liant et contribue à sa très faible teneur en carbone. Le CO₂ absorbé par les plantes  est concentré par pyrolyse sous la forme de carbone physique, le biochar. Le biochar est incorporé dans le ciment afin de créer un puits de carbone organique qui empêche le carbone de retourner dans l’atmosphère sous forme de CO₂. Le biochar est référencé dans le dernier rapport du GIEC ( Groupe International d’Experts du Climat ) comme une solution de séquestration de carbone de long terme.Ce sont 2,9 tonnes d’équivalent CO₂ qui sont séquestrées par tonne de biochar SOLER mise en oeuvre. Grâce à une composition réduite en clinker et enrichie en matière biosourcée, Carat  permet un niveau d’émissions nettes négatif, de -15 kg eq CO₂/t.
Pour l’approvisionnement en biochar, Vicat travaille avec le groupe Soler et sa filiale Carbonex,  professionnels
de la production de biochar référents dans la valorisation d’un processus durable de carbonisation de bois. Ces entreprises disposent d’une technologie unique qui permet de maximiser le stockage de carbone. De plus, le biochar est  issu d’une production et d’un bois 100% d’origine française, gérés durablement.

Le biochar SOLER est produit à partir de végétaux gérés durablement.SOLER stabilise et concentre le carbone capturé naturellement par les plantes grâce à une technologie unique de pyrolyse pour l’incorporer dans le ciment. Le biochar SOLER est certifié par The European Biochar Certificate (EBC), label garantissant un produit de qualité. ” L’utilisation à grande échelle de notre biochar SOLER dans les ciments VICAT est une avancée majeure pour la décarbonation de l’industrie de la construction. Nos entreprises ayant des valeurs communes de lutte contre le changement climatique, nous travaillons naturellement ensemble sur le développement de solutions à long terme. ” Pierre Soler-My, PDg de SOLER

Grâce à ce “puits de carbone”, Carat atteint les niveaux d’émissions nettes de CO₂ suivants. Le liant 0133H, dont les performances techniques se rapprochent d’un ciment 42,5 R a une valeur de -15 kg CO₂ /t . Le liant 2402H, dont les performances techniques se rapprochent d’un ciment 32,5 R a une valeur de -310 kg CO₂ /t.

Des tests concluants

Après des tests d’ouvrages permettant de qualifier le comportement des bétons formulés avec ce liant,  Vicat a réalisé des démonstrateurs à plus grande échelle. Carat a été utilisé pour la première fois lors de la réalisation des murs structurels d’un projet de construction de bureaux (R+1) de la société Corbioli à Ambérieu-en-Bugey (Ain).  Les coulages ont permis de valider les performances à basse température. ” Mes équipes ont mis en œuvre ce tout nouveau produit de manière très facile. Malgré le froid, la prise a été rapide et a permis un décoffrage le lendemain matin. Nous sommes très satisfaits également des parements. Je suis très heureux que notre futur siège puisse bénéficier de cette solution vertueuse. “ affirme Fabrice Corbioli, Président Maisons et Résidences Corbioli. Les appréciations techniques d’expérimentation (ATEx) sont en cours pour une obtention espérée en 2023.  Carat est pour le moment produit dans la cimenterie de Montalieu-Vercieu (Isère ) et Vicat envisage à terme de le produire sur d’autres sites.

 

1

VOIR AUSSI