Énergie

Energie: l’opposition régonale demande des économies … … budgétaires

L’opposition de l’Union de la Droite et du Centre ( UDC) a lors du dernier Conseil régional voté contre plusieurs mesures préparées par l’exécutif régional. Au risque d’être même la seul à s’opposer, le Front National, approuvant certaines mesures.

Pour la Société Publique Locale Efficacité Énergétique, l’UDC   a L’efficacité exige la mutualisation des structures. Or, ce n’est pas ce que fait la Région Rhône-Alpes en créant cette SPLEE. Le mal français réside dans la complexité administrative, là encore la Région crée une énième structure qui va entraîner : embauches supplémentaires et dépenses de fonctionnement !    

     

La Région a décidé de mener une politique de réduction des dépenses énergétiques dans les lycées. Pour financer cette politique, l’exécutif a fait le choix d’amputer tout ou partie des fonds de réserves des établissements les plus vertueux. Ces fonds devaient leur permettre de financer des projets à long terme qui ne verront pas le jour faute d’une réelle lisibilité budgétaire. La Région ne doit pas prendre les caisses des lycées pour sa propre tirelire.    

     

 
Création d’un Syndicat mixte de transports pour l’Aire métropolitaine lyonnaise

Suite à la création du Pôle métropolitain, effective depuis juin dernier, les 4 agglomérations créatrices (CAPI, Vienne Agglo, le Grand Lyon via le SYTRAL et Saint-Étienne Métropole) ont mis en place un syndicat mixte de transport. L’objectif est bien d’apporter une harmonisation des tarifs et des services à l’échelle de la Région du type « carte orange ». Il s’agit là d’une bonne mesure pour les usagers ; par contre, nous sommes opposés à :
– une gouvernance réservée au Président de la Région,
– au risque d’un versement transport qui pénaliserait nos entreprises.
N’ayant pas obtenu les réponses convaincantes à nos interrogations, nous nous sommes abstenus.    

     

 
Décision modificative n° 1 2012 et Modulation des fractions de tarifs de TICPE (ex-TIPP) pour 2013

La décision modificative du budget n’est pas un simple ajustement budgétaire. Bien au contraire, de nouvelles dépenses sont créées sans les recettes qui permettront de les financer, la majorité de gauche préférant avoir recours à l’emprunt pour équilibrer ses comptes. L’endettement régional atteint aujourd’hui un niveau record ! La stratégie de l’évitement, de la fuite en avant et de l’improvisation n’est pas digne de notre région. Vous pouvez compter sur notre vigilance pour lutter contre leurs travers dépensiers et veiller à l’efficience de l’euro dépensé.

Aujourd’hui, le prix des carburants impacte lourdement le pouvoir d’achat des ménages et les capacités de financement des entreprises. La Région a le choix d’appliquer ou non une taxe régionale sur les carburants. Cette dernière a rapporté depuis 2007 plus de 300 M€ à la Région. Notre groupe a proposé de redonner plus de 60 M€ aux Rhônalpins en n’appliquant exceptionnellement aucune taxe en 2013..    

     

VOIR AUSSI