Chauffage au bois : la qualité de l’air est un objectif pour le SER


Le Syndicat des Energies Renouvelables  met en avant  une étude « Impact de la qualité du combustible bois bûche et de l’évolution du parc d’appareils à bois sur la qualité de l’air » qui confirme les progrès réalisés et les progrès possibles pour la qualité de l'air.

Depuis plus de quinze ans, à l’initiative de l’ADEME et du SER, la filière du bois de chauffage s’est mobilisée à travers le label Flamme Verte pour mettre sur le marché des appareils de plus en plus performants, plus respectueux de la qualité de l'air. Le chauffage au bois est encore  désigné comme l’un des principaux responsables des pics de pollution aux particules.

Il est vrai que le chauffage au bois, utilisé en foyers ouverts, a concouru historiquement à la pollution de l’air mais les progrès techniques et les efforts des pouvoirs publics pour renouveler le  parc ont porté leurs fruits. En dix ans, « les émissions de particules les plus fines (PM2.5) ont été réduites de 40 %, en grande partie grâce aux évolutions techniques réalisées sur les appareils et au renouvellement du parc vieillissant », constate le CERIC, laboratoire référent en Europe dans le domaine de la cheminée et des énergies durables.

Renouveler le parc

Première source d’énergie renouvelable en France, le bois est utilisé par près de 8 millions de foyers. L’objectif est de parvenir à 9 millions de foyers consommateurs en 2020, avec la même quantité de bois consommée, avec des rendements améliorés. Le but est aussi de réduire les émissions de particules fines. L’atteinte de cet objectif  dépend du renouvellement du parc avec des appareils performants et de la qualité du bois.

La majorité des équipements vendus en France  affichent un rendement 7 fois supérieur à celui d’une cheminée ouverte et des émissions de particules 30 fois inférieures. Ces performances continueront à s’améliorer, soutenues par la mise en place de la réglementation européenne sur l’écoconception des produits.

Selon l’étude du CERIC les marges de progrès sont importantes. En associant la qualité du combustible  (taux d’humidité inférieur à 20%, bûches fendues, etc.)  et l’évolution des performances des appareils,  il est possible de diviser par 10 les émissions de particules d’ici 2030. Pour le CERIC  « le chauffage au bois moderne alimenté par un combustible bois de qualité répond dès aujourd’hui aux enjeux de la qualité de l’air. »

Le renouvellement des appareils peut être accéléré , grâce au Crédit d’Impôt Transition Energétique ou à un soutien équivalent. Selon  l’ADEME, le parc français d'appareils de chauffage domestique au bois se caractérise par 50 % d'équipements non performants : 15 % de foyers ouverts , 36 % de foyers fermés antérieurs à 2002. Ces appareils émettent 80 % des particules du chauffage au bois.

Matériels performants

Pour accélérer le renouvellement et diffuser les bonnes pratiques, l’ADEME a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des collectivités afin de les inciter à créer des Fonds Air. Ces fonds visent à aider financièrement les particuliers disposant d’un appareil non performant pour qu’ils le renouvellent par un appareil  Flamme Verte ou de performance équivalente.
La réduction du taux de TVA à 5,5 %  doit favoriser le bois de chauffage comme les certifications et marques : NF Biocombustibles solides, DINplus & ENplus et France bois Bûche. Les essences et la qualité du bois sont déterminantes pour le fonctionnement optimal des équipements modernes : éviter l’utilisation de résineux et brûler du bois dont le taux d’humidité est inférieur à 20% permet d’obtenir le meilleur rendement et de préserver la qualité de l’air. Les bûches doivent être fendues pour être empilées plus facilement et rester sèches.

« Au sein de la Commission Chauffage au bois domestique du SER, nous portons ces propositions depuis plusieurs années auprès des pouvoirs publics et de l’ensemble des décideurs politiques. Elles permettront de poursuivre le développement d’un parc de chauffage au bois domestique exemplaire et de faire en sorte que la filière française qui emploie 20 000 personnes, demeure au premier rang européen», précisent Alain CASTAGNOL et Michel ANTHERIEU, coprésidents de la Commission Chauffage au bois domestique du Syndicat des énergies renouvelables.

 

 

 

 

 





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Eurobois : rendez-européen de la filière bois du 6 au 9 février à Lyon Eurexpo

La prochaine édition du salon EUROBOIS consacré à la filière bois se tiendra du 6 au 9 février à Lyon Eurexpo. Au programme, l’innovation dans le travail du bois et la valorisation du bois local issu de forêts gérées durablement.    Le salon lyonnais, principal rendez-vous de la filière bois en France, 400 exposants, attend […]


Prix régional de la Construction Bois Auvergne-Rhône-Alpes : choisissez le meilleur projet

Le jury du Prix régional de la Construction Bois Auvergne-Rhône-Alpes 2017 a désigné ses huit lauréats. Le public est invité à choisir ses coups de cœur. Le Prix Régional de la Construction Bois Auvergne-Rhône-Alpes met en lumière, chaque année, des bâtiments bois remarquables et exemplaires en matière d’architecture et de mise en valeur du matériau […]


Une stratégie européenne pour la gazéification

La plate forme GAYA s’inscrit dans une démarche européenne collective qui réunit, pour ENGIE,  des initiatives en Suède et aux Pays-Bas.


ENGIE inaugure GAYA, première plateforme de gazéification de biomasse sèche en Europe

ENGIE a inauguré à Saint-Fons, Rhône,  GAYA, la première plateforme européenne de production de méthane renouvelable à partir de biomasse sèche. GAYA est la première plate-forme, semi-industrielle à vocation de recherche, de production de méthane renouvelable à partir de biomasse sèche en Europe. GAYA lancé à la suite d’un appel à manifestation d’intérêt de l’ADEME en […]


Forêt : les coopératives forestières demandent des projets bois énergie

La filière bois, première filière d’énergie renouvelable en France, va être touchée par le non doublement du fonds chaleur. Les coopératives forestières demandent un soutien de l’Etat aux investissements.


Chauffage au bois : la qualité de l’air est un objectif pour le SER

Le Syndicat des Energies Renouvelables  met en avant  une étude « Impact de la qualité du combustible bois bûche et de l’évolution du parc d’appareils à bois sur la qualité de l’air » qui confirme les progrès réalisés et les progrès possibles pour la qualité de l’air.


Pyrale du buis : la Préfecture du département de l’Ain réagit

La pyrale du buis, a envahi les arbustes du département dans les milieux naturels , dans les parcs et jardins. La Préfecture de l’Ain sensibilise les communes et les habitants. La pyrale du buis est une espèce  de papillon  » invasive » originaire d’Asie, introduite accidentellement en France en 2008. Sa chenille,  qui nait au début […]


Déchiqueteuses à bois : attention danger

La valorisation du bois par broyage se développe pour le bois déchiqueté,   pour la production de mulch. Chaque année, signale le service de l’Etat en charge de la sécurité à la DIRECCTE, des accidents graves se produisent. Des déchiqueteuses (ou broyeurs de branches) sont impliquées dans des accidents graves ou mortels causés par le happement […]


Création d’une Alliance nationale Bois Construction Rénovation

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a signé ce jeudi avec l’Association des Régions de France, les acteurs de la filière bois et l’Ademe, une Alliance Nationale Bois Construction Rénovation. L’initiative contribue aux engagements de la France en matière de lutte contre le changement climatique. L’Alliance s’adresse à l’ensemble des maîtres d’ouvrages […]


Bruno de Quinsonas (PEFC) : il faut aider les propriétaires qui gèrent leur forêt et produisent du bois

Pour Bruno de Quinsonas, président de PEFC Rhône-Alpes, la politique forestière doit concentrer les moyens vers les propriétaires ou groupements de propriétaires, qui entretiennent, et exploitent la forêt en produisant le bois dont les marchés ont besoin. Pour quelle raisons la filière forestière  peine-t-elle à mieux s’organiser depuis longtemps ?Bruno de QUINSONAS : Il faut mettre […]


Puits carbone forestier : France Nature environnement critique les choix de la France

Lors de la COP21, la France apparaissait en chef de file des pays engagés pour lutter contre le réchauffement climatique. La position devait porter lundi 27 mars à Bruxelles concernant un volet les forêts, pourrait constituer un revirement préoccupant, selon France Nature Environnement. Chaque année, les forêts françaises absorbent l’équivalent de 12% des émissions de […]


Les Chambres d’Agriculture mettent un pied dans la forêt

Après des années de désintérêt pour la forêt, les Chambres d’agriculture investissent dans des services forestiers, quitte à générer de la confusion dans une filière à la recherche de visibilité. Les « centimes forestiers », sont la part « forêt » de la Taxe additionnelle sur le foncier non bâti (TATFNB) qui  doit financer le […]


Auvergne Rhône-Alpes : la filière forêt bois attend une stratégie régionale

Plus d’une année après la mise en place de la nouvelle majorité, la filière régionale forêt-bois en Rhône-Alpes, attend le développement d’une politique régionale claire. Les assises régionales de la filière qui se sont déroulé en novembre ont réuni un grand nombre de participants. Mais les professionnels attendent encore une stratégie qui prenne en compte […]


Filière forêt-bois : un appel à projets innovants en Auvergne-Rhône-Alpes

La Région Auvergne-Rhône-Alpes  lance un appel à projets relayé par les interprofessions régionales en faveur du développement et de l’ innovation des entreprises de la filière. La Région Auvergne Rhône-Alpes annonce les premières mesures concrètes après la tenue à l’automne des première assises de la filière forêt-bois. Avec le souci de favoriser l’innovation qui débouche […]


La bio dynamie en forêt renforce les populations de bactéries utiles aux arbres

Emmanuelle Unrein, responsable des cultures au syndicat des propriétaires forestiers de l’Ain, explique la méthode de bio-dynamie, mise en oeuvre lors d’une plantation expérimentale unique en Europe, effectuée dans le Département de l’Ain. Quelle démarche a mené à l’expérience qui a consiste à planter des arbres en bio-dynamie? La méthode de bio-dynamie a été mise […]