Université d’été décontractée d’Avenir Climatique : se rencontrer pour trouver des solutions

L'Université d'été décontractée d'Avenir Climatique ( photo AC)L'Université d'été décontractée d'Avenir Climatique ( photo AC)

L’association Avenir Climatique a conclu son université d’été décontractée (UEDAC)  dans le Bugey sur les bords du Rhône,  avec une belle participation des jeunes engagés pour favoriser des solutions liées aux enjeux énergie-climat

L'Université d'Etat décontractée d'Avenir Climatique ( photo AC)

L'Université d'Eté décontractée d'Avenir Climatique ( photo AC)

Le changement climatique confronte tous les habitants de la planète à un même défi: trouver des solutions. Mais avant cela, il faudra avoir avoir accès à la connaissance du sujet et pouvoir développer une conscience universelle. Le travail de certaines associations devient essentiel dans cette prise de conscience et dans le pouvoir d’agir en conséquence.

 

Une question de cohérence?

Débattre, échanger, se former et s’informer mais aussi comprendre et agir pour pouvoir enfin s’engager et décider étaient les objectifs de départ de ce rendez-vous organisé par les membres de l’association Avenir Climatique. Et ces objectifs ont été accomplis avec le sourire et , en marge, de longues nuits de prolongement de discussions, de fête et de musique.

Ils étaient une trentaine de jeunes, venus de différents points de la France et même d’Afrique, à vivre avec enthousiasme la semaine du 30 juillet au 5 août, pour partager, échanger et apprendre davantage sur l’énergie, le climat, les conséquences de nos choix, les solutions et les actions possibles à réaliser ici et maintenant.

L’évènement à eu lieu en pays de Bugey, dans l’Ain, au bord du Rhône, à la Druiderie , une association qui oeuvre depuis  2014 pour la recherche et la diffusion sur les propriétés des plantes médicinales. Alain, expert en plants et en herboristerie, Simon, chargé de l’espace permaculture, et Adrien, expert en énergies renouvelables et membre de l’association Avenir Climatique) ont accueilli chaleureusement cette manifestation et ont partagé leurs expertises et leurs passions.

 

L’association Avenir Climatique, organisatrice de cette évènement, existe depuis 2007 pour informer, former et accompagner les jeunes à devenir de véritables agents du changement et faire ainsi des enjeux énergie climat une priorité nationale. Elle offre des outils et des formations pour que les jeunes sensibilisent d’autres jeunes sur ces sujets incontournables dans l’évolution de la société.

 

L'UEDAC (Université d’été décontractée d’Avenir Climatique)  entend être:

  • Un temps de rencontre informel entre bénévoles de l’association: une ambiance décontractée, du temps libre, des activités sportives, des "apéros" pour mieux se connaitre et forger des amitiés.
  • Une montée en compétence des bénévoles et un programme adapté à tous, des nouveaux arrivants aux plus anciens.
  • Un temps de travail sur les projets de l’association: on profite tous ensemble pour avancer.

L’occasion de mettre en pratique des solutions résilientes et écologiques d’habitat et de consommation. Dans cette édition de 2017 ont été proposée une initiation à l’herboristerie et à la permaculture avec un atelier low tech pour la conception d’un four solaire.

 

  • Un évènement statutaire, puisqu’elle se termine par l’assemblée générale d’Avenir Climatique

Des ateliers, des formations à la carte, des débats mouvants et d’autres moments ludiques - pédagogiques combinés avec des espaces sportifs et conviviaux comme des randonnées et des balades en canoë. Le tout dans la bonne humeur et sur une dynamique d’auto-gestion, de communication non violente et de l’intelligence collective.

Programme chaud et AG réussie… pour agir au lieu de fuir

Avec des formats originaux en pleine nature, les membres de l’association ont organisé des formations à la carte aussi bien pour  un public débutant que pour des participant plus « experts ». Il y a eu également des jeux pour comprendre pourquoi la terre se réchauffe et quelles en sont les conséquences. Un repas « insolent »[1] a permis de prendre conscience de la complexité des inégalités dans le monde. Il y a eu aussi des moments de création active (fabrication d’un four solaire) et des moments de recherche et développement (R&D) pour inventer de nouvelles actions ou pour continuer à développer les projets phares.

Parmi ces actions figurent le Projet Carbone Campus (pour apprendre à calculer l’impact carbone de son campus), l’Academy (projet de formation pour faire monter en compétence les jeunes autour des sujets énergies climat), ou Cop in my City (jeu de simulation autour de négociations internationales sur le climat). En ce moment l’association travaille dans la production d’un MOOC pour diffuser massivement une conférence complète et accessible à tous sur les enjeux énergie-climat.

Le point culminant de cette université d’été décontractée a été son assemblée générale annuelle. Une fois que le rapport d’activité et le bilan financier 2016-2017 ont été présentés, les nouveaux membres se sont inscrits avec joie et enthousiasme dans chacune des actions anciennes et nouvelles de l’association. Il y en a eu pour tous les goûts et niveaux d’implication et une bonne partie d’entre eux sont même devenus responsables et coordinateurs de projets, ce qui n’est pas étonnant dans cette association dont la gouvernance est complètement horizontale et les hiérarchies pratiquement inexistantes. Ce qui compte vraiment c’est «le faire ensemble», pour agir en cohérence avec leurs connaissances et continuer ainsi à avancer dans l’avenir avec plein d’énergie. A suivre!

Jany Leseur

[1] Un jeu de simulation avec de la vraie nourriture et d’autres objets comme des chaises et des bougies qui représentent les ressources et l’énergie pour mieux comprendre les échanges mondiaux.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon-Turin : la Transalpine demande la mise en place de l’Eurovignette

Mercredi 27 septembre se tient à Lyon un Sommet franco-italien co-présidé par Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni, Président du Conseil italien. Le Comité pour la Transalpine attend que l’Etat français confirme ses engagements, pour le financement du tunnel de base mais aussi pour celui des accès.


Supraways : des investissements moins lourds

Les réseaux de navettes suspendues imaginées par SUPRAWAYS permettent un investissement d’un montant limité au kilomètre linéaire et misent sur une capacité horaire par ligne supérieure à celle de systèmes lourds.


Supraways vise des transports publics équilibrés sur le plan financier

Avec des systèmes de transports urbains suspendus et automatisés, Supraways entend développer des services équilibrés sur le plan financier.


Supraways, des systèmes de transport suspendus et automatiques pour la ville de demain

A ECULLY,  la jeune pousse SUPRAWAYS, installée au sein de la pépinière EM Lyon, imagine une solution de transports suspendus, qui libère le sol des villes et offre un réseau de transports avec des modules guidés automatiquement.


Salon Glassman Europe : le secteur du verre d’emballage innove pour l’économie circulaire

Le salon Glassman Europe 2017 réunit à Lyon pendant deux jours un millier de spécialistes du verre creux destiné à l’emballage. Le secteur a fait d’énorme progrès pour réduire sa consommation énergétique et développer le recyclage.


Antarctique : le vent sublime les flocons et réduit les chutes de neige

Dans une zone de Terre Adélie, près du sol, les vents catabatiques font passer les flocons de neige de l’état solide à l’état gazeux ce qui réduit en partie les précipitations neigeuses qui contribuent à la formation de la calotte glaciaire. L’étude paraît dans Proceedings of the National Academy of Sciences. Enviscope.com à partir du […]


Le SuperGrid Institute à Villeurbanne : pour les stations de transfert d’énergie de demain

Le SuperGrid Institute à Villeurbanne  travaille sur plusieurs volets des réseaux  d’électricité du futur, notamment les Stations de Transfert d’Energie par Pompage.


Lighting Days : trois rendez-vous autour de l’éclairage les 13 et 14 décembre à Lyon

Le regroupement des salons leaders en France sur le marché de l’éclairage, ForumLED Europe, Full LED Expo et Forum LumiVille, donne naissance aux LIGHTING DAYS, qui se tiendront les 13 et 14 décembre, au Palais des Congrès de Lyon. Trois salons aux approches différentes du secteur de l’éclairage et de la lumière, ForumLED Europe, Full […]


Des technologies pour de nouveaux réseaux d’énergies

La production d’électricité renouvelable sera bien plus décentralisée et bien plus irrégulière que la production actuelle, d’origine thermique, centralisée et prévisible.


Electricité renouvelable : 22,1% de la consommation au deuxième trimestre

Le Syndicat des Energies Renouvelables met en avant la progression de la puissance installée en un an. La puissance du parc de production d’électricité renouvelable – hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien et bioénergies – s’élève, fin juin 2017, à 46 853 MW. Elle atteint 91 % de l’objectif 2018 prévu par la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie).


Nucléaire médical : l’Autorité de sûreté prône la vigilance

La Division Auvergne Rhône-Alpes de Autorité de Sûreté Nucléaire contrôle  les installations nucléaires utilisées dans le secteur de la santé.


Chauffage au bois : la qualité de l’air est un objectif pour le SER

Le Syndicat des Energies Renouvelables  met en avant  une étude « Impact de la qualité du combustible bois bûche et de l’évolution du parc d’appareils à bois sur la qualité de l’air » qui confirme les progrès réalisés et les progrès possibles pour la qualité de l’air.


Sureté nucléaire : globalement satisfaisante en Auvergne-Rhône-Alpes

La Division Auvergne Rhône-Alpes de l’Autorité de Sûreté Nucléaire  estime que la radioprotection est d’un bon niveau dans la région, mais elle attire l’attention sur les améliorations à apporter dans le secteur de la radiothérapie.


Les groupes chimiques misent sur la mobilité durable

Les acteurs régionaux de la chimie mais aussi Michelin, misent sur la transition énergétique.


IFPEN acteur de la recherche en Auvergne-Rhône-Alpes

L’IFP Energies Nouvelles entretient des liens étroits avec la recherche notamment en région lyonnaise.