Actualités

Energies marines: le SER demande le soutien aux fermes pilotes

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) salue la publication du rapport sur les énergies marines qu’il a contribué à alimenter. Pour le SER, es énergies marines renouvelables permettront de créer de nombreux emplois, de diversifier le mix énergétique national et régional, tout en respectant l’environnement et les  autres usages maritimes ( transport, pêche, loisir).

Pour le SER plusieurs conditions sont cependant indispensables au développement d’une filière nationale. Il est nécessaire de disposer d’ici à 2016 pour l’hydrolien, et 2017 pour les autres technologies (éolien flottant, houlomoteur, et énergie thermique des mers), de « fermes pilotes » composées de plusieurs machines. Ces fermes doivent permettre de s’assurer de la viabilité technique et économique des installations avant de s’engager dans des projets commerciaux de plus grande envergure. Ces projets ont besoin des dispositifs de soutien annoncés en février 2013 par la Ministre Delphine Batho.

La France pourrait disposer de premières fermes commerciales dès 2020, et se positionner comme un leader mondial des énergies marines. Cette phase commerciale nécessite une préparation sans retard pour anticiper les problématiques liées à l’identification de zones propices au déploiement des différentes technologies, à la concertation, au raccordement des parcs, etc. à travers notamment la rédaction d’une « feuille de route » pour les énergies marines.

Les professionnels du SER demandent aux pouvoirs publics:

–   de lancer au plus vite l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour des « briques technologiques », annoncé en février dernier ;

–   de mettre  en place sans délais un mécanisme de soutien financier adapté aux fermes pilotes hydroliennes dans un premier temps, puis pour les autres technologies ;

–  de créer un « Comité National d’orientation des énergies marines », instance de concertation et d’orientation, constitué de l’ensemble des acteurs des énergies marines : Etat, ADEME, CGI, RTE, SER, etc. qui devra travailler dès à présent à la préparation de la phase de déploiement commercial des différentes technologies.

VOIR AUSSI