1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Environnement
  6. >
  7. Energies renouvelables en...

Energies renouvelables en Afrique : des marchés pour Rhône-Alpes

La lancement de l’Alliance Solaire internationale et le soutien renforcé de la France au développement des énergies renouvelables en Afrique ouvrent des perspectives pour les acteurs de Rhône-Alpes du secteur. C’est ce que pense Abdoulaye Kante, de l’Agence pour le Développement des Entreprises en Afrique.

Continent du vingt-et-unième siècle en raison notamment de sa croissance démographique, l’Afrique est  l’objet de  nombreuses attention à l’occasion de la COP 21. La création de l’Alliance solaire internationale lundi, et l’annonce de l’engagement de la France dans le développement des énergies renouvelables répondent aux attentes des populations du continent.

Le développement économique, l’accès à une énergie propre, sont essentiels pour répondre aux besoins des Africains. Le potentiel énergétique renouvelable du continent, encore inentamé est énorme : éolien le long des côtes, biomasse forestière et biomasse issue de l’agriculture, solaire thermique et photovoltaïque ou encore hydraulique.

“Dans le secteur hydraulique, un fleuve comme le Niger, n’est pas encore exploité sur le plan énergétique”, rappelle Abdoulaye Kanté, d’ADEA, qui  organise des missions d’entreprises dans les secteurs de l’énergie et de l’eau. Le Niger arrose des régions où vivent plus de 100 millions de personnes.

Or, le tissu économique d’Auvergne Rhône-Alpes, comprend de nombreuses entreprises aptes à développer des projets énergétiques, des projets d’aménagement, des projets urbains. ” Les entreprises d’ingénierie hydraulique ont leur siège en Rhône-Alpes. “rappelle Abdoulaye Kante.

La CNR est présente sur le fleuve Congo, le second du monde par le débit. Elle s’intéresse, via l’organisation Initiatives pour l’Avenir des Grands fleuves à l’aménagement du Sénégal. Dans une des régions d’Afrique les plus exposées aux changement climatique, l’Office pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal prévoit  de réhabiliter le barrage de Manantali 1 et d’accroitre la capacité de production avec Manantali II. L’ingénierie hydraulique en Rhône-Alpes, c’est aussi le Centre d’Ingénierie Hydraulique d’EDF, sur la technopole de Savoie Technolac au Bourget du Lac.

Les besoins de l’Afrique sont important au niveau des réseaux, dans les villes, au niveau de la sécurité, au niveau de l’éclairage public. Les besoins sont aussi énormes en matière de développement urbain, de la planification à la réalisation. La coopération entre le Grand Lyon et Porto Novo est un exemple d’opérations qui peuvent impliquer des collectivités de Rhône-Alpes.

Il manque cependant une coordination des actions de coopérations décentralisées et des actions économiques. Des actions lancées par des collectivités se bornent à des apports financiers, à des appuis technique sans entrainer pour mener à bien des projets, des pme françaises.  Or “les entreprises françaises ont aussi des compétences à valoriser, des technologies à transférer, des partenariats à nouer. C’est cette complémentarité qui devrait être trouvée”, estime Abdoulaye Kante.

michel.deprost@enviscope.com

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.