Mobilité

Energies renouvelables et numérique: des projets de coopération franco-italiens dans le sillage du Lyon-Turin

Dans le sillage du projet Lyon-Turin, Jean-Pierre VIAL Sénateur et Premier Vice-président du Conseil général de Savoie et Mario VIRANO, commissaire italien Commission intergouvernementale sur le Lyon-Turin, ont décidé lundi de créer des groupes de travail sur les énergies renouvelables et sur le numérique. Des projets concrets et très opérationnels seront présentés dans les prochains mois. ces projets pourraient être soutenus financièrement dans les dispositifs européens, italiens ou français de programmations budgétaires, dès la période 2014-2020.

L’énergie et le très haut-débit numérique ont été au cœur des échanges de la rencontre organisée lundi par Jean-Pierre VIAL, qui a reçu une délégation italienne présidée par Mario VIRANO. Louis BESSON, Président de la commission intergouvernementale sur le Lyon-Turin participait à la rencontre.

Le Commissaire du gouvernement italien pour le projet Lyon-Turin développe en Vallée de Suse un grand projet de territoire dénommé « Smart Valley Susa », autour desproblématiques de l’énergie et du numérique.

Dans le domaine de l’énergie, Jean-Pierre VIAL a présenté deux activités majeures basées à Savoie Technolac: l’Institut National de l’Energie Solaire et la société Energy Pool, société spécialisée dans la gestion de l’effacement de la demande d’électricité. 

Christian ROCHETTE, Président du Syndicat du Pays de Maurienne, très sensibilisé à la préparation des mesures d’accompagnement du grand projet ferroviaire sur le territoire, les participants ont identifié des sujets d’intérêt commun pour travailler à l’innovation technologique au bénéfice des vallées de Maurienne et de Suse.

Dans le domaine de l’énergie la culture industrielle forte des vallées alpines peut donner l’opportunité de travailler sur les énergies nouvelles, en couplant ces technologies avec l’énergie hydraulique et ses capacités de stockage.

Dans le domaine du numérique, les techniciens du Conseil général de la Savoie ont précisé les enjeux et les perspectives de développement de la fibre optique pour la desserte du territoire. Les participants ont évoqué le projet d’une autoroute numérique très-haut débit reliant Lyon à Turin, projet qui serait de la responsabilité des régions.

VOIR AUSSI