Contamination par le mercure : la convention internationale est entrée en vigueur


La convention internationale contre le mercure est entrée en vigueur hier 16 août. La chercheuse genevoise  Vera Slaveykova, responsable d'une équipe de chercheuses de l'Université de Genève qui ont travaillé sur la bioaccumulation et les effets de ce métal explique.

 

D'où les concentrations de mercure proviennent-elles ?

 Vera Slaveykova, Chercheuse à l'UNIGE : la contamination par le mercure est toujours un problème sanitaire potentiellement inquiétant ( photo UNIGE)

Vera Slaveykova, Chercheuse à l'UNIGE : la contamination par le mercure est toujours un problème sanitaire potentiellement inquiétant ( photo UNIGE)

Même si le mercure est naturellement présent, les activités humaines ont fortement perturbé son cycle naturel. Les deux formes du mercure, le mercure et le méthylmercure, qui se concentrent dans la chaîne alimentaire, en commençant par le phytoplancton, ont leur origine dans les sources naturelles et dans activités humaines. Le mercure a été utilisé dans l’orpaillage, dans des différents processus de l'industrie chimique, par exemple l’industrie chlore-alkali, au niveau d'électrodes contenant du mercure. Les émissions sont aussi importantes au niveau des centrales thermiques utilisant du charbon. C'est donc le cas en particulier pour la Chine, mais pas seulement. Enfin, de nombreux objets contiennent du mercure, comme les thermomètres et le mercure est utilisé dans certains procédés, comme les amalgames dentaires.

 

Comment ce mercure se comporte-t-il dans l'environnement?

Dans l'environnement, les composés de mercure circulent entre l'air, la terre et l'eau jusqu'à leur enfouissement dans les sédiments. Le mercure peut être en particulier mis en circulation à travers des poussières, et s'élever par évaporation et se déplacer avec les masses d'air humide. Il peut se trouver finalement dans les régions polaires et sommets des montagnes, par " l'effet sauterelle», autrement dit, par plusieurs cycles d'évaporation et de condensation en fonctions des températures. C'est pourquoi on trouve chez les ours polaires qui se nourrissent exclusivement de poissons, des concentrations dix fois supérieures au taux normal.

Dans l’eau le mercure, et en particulier le méthyl mercure possède un très fort potentiel de bioaccumulation et bioamplification. Ça veut dire que dans les organismes en haut de la chaine trophique sa concentration est forte.

 

Quels effets le mercure provoque-t-il chez les organismes comme le phytoplancton?

Les composés de mercure pénètrent dans le phytoplancton comme l'algue verte microscopique que nous avons étudiée. Il y provoque des altérations  au niveau de l'expression des gènes. Ils peuvent  compromettre la capacité des organismes à réaliser la photosynthèse, donc à extraire de l'oxygène du dioxyde de carbone de l'air. Or, le phytoplancton des océans produit la moitié de l'oxygène présent dans l'atmosphère.

 

Quel est le niveau de pollution actuel par le mercure?

Les émissions de mercure ont été très importantes entre les années 1930 et 1970 lorsque la combustion de charbon a été très développée et quand la chimie a utilisé des procédés recourant au mercure. On cherche depuis des années à réduire les émissions de mercure dans l'environnement, mais les émissions sont encore importantes.

 

Où les mesures de protection en sont-elles ?

Le Convention de Minamata est justement entrée en vigueur ce 16 août. Le texte de la Convention a été adopté par la Conférence de plénipotentiaires en  2013, au Japon, puis a été ouvert à la signature. La Convention a pour but de protéger la santé humaine et l’environnement contre les émissions et rejets anthropiques de mercure et de ses composés. Elle prévoit des mesures  qui visent à réglementer l’offre et la demande de mercure, notamment en limitant certaines sources de mercure telles que l’extraction primaire, et à réglementer les produits contenant du mercure et les procédés de fabrication faisant appel au mercure ou à ses composés. Elle encadre l’extraction artisanale et à petite échelle de l’or pour laquelle le mercure est utilisé.

Certaines dispositions visent le stockage écologiquement rationnel du mercure et de ses déchets et la remise en état des sites contaminés. Le texte prévoit aussi la fourniture d’une aide aux pays en développement ou à économie en transition et met en place le mécanisme qui fournira des ressources suffisantes pour apporter des solutions aux problèmes posés par le mercure.

 

 

 

 





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Chamrousse adapte son développement au changement climatique

La commune de Chamrousse prépare sa transition urbaine. Avec l’appui de la Caisse des Dépots et Consignations, la station de Belledonne diversifie  ses activités pour s’adapter à un climat plus chaud. Le réchauffement climatique est une réalité. Il affectera différemment les stations de montagne selon leur altitude. Les stations situés jusqu’à 1100-1200 mètres, doivent s’orienter […]


Auvergne Rhône-Alpes : la Caisse des Dépôts accompagne les transitions des territoires

La Caisse des Dépôts et Consignations poursuit l’accompagnement des territoires dans leurs transitions écologique, énergétique, démographique et dans leur transition en matière de mobilité. En 2017, La Caisse Dépôts et Consignations, établissement financier public,  a poursuivi en Auvergne Rhône-Alpes, l’accompagnement financier des collectivités, des opérateurs du logement social, des territoires, dans leurs transitions: transition énergétique, […]


Tri des déchets : Genève un exemple à suivre

Avec 48,6%, le taux de tri des déchets urbains  a atteint un record en 2017, à Genève. Un chiffre historique qui devrait dépasser la barre des 50% en 2018. Le tri des déchets a augmenté de 3,1% depuis 2014.


Auvergne Rhône-Alpes : TRANSDEV promeut les transports en commun plus propres

TRANSDEV, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, gère et finance l’évolution de réseaux de transport en commun vers une mobilité plus propre. TRANSDEV, est un des principaux opérateurs des transports publics en France. La société, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) emploie 80 000 salariés. Elle emploie 2 000 collaborateurs […]


Le Beaujolais labellisé « Géoparc mondial de l’Unesco »

L’Unesco vient d’attribuer le statut de  » Géoparc mondial de l’Unesco » à la région du Beaujolais. Elle devient ainsi le septième site français à détenir ce label.  A ce jour, on compte 140 géoparcs mondiaux UNESCO dans 38 pays. Ces espaces géographiques unifiés sont caractérisés par  un héritage géologique d’importance internationale.


Nicolas Incarnato ( Directeur DD) : Saint-Gobain lance le recyclage de la laine de verre

 Nicolas Incarnato, Directeur Développement Durable de Saint-Gobain from Enviscope on Vimeo.


L’encyclopédie de l’Environnement en ligne, initiative remarquable de l’Université Grenoble Alpes

L’Université Grenoble Alpes et la Communauté Universitaire d’Établissements Grenoble Alpes portent une remarquable initiative, une Encyclopédie de l’Environnement en ligne. Le site, clair, rigoureux, donne un accès direct à des connaissances de base indispensables. L’Université Joseph Fourier de Grenoble est depuis longtemps classée comme la première université française en matière d’environnement. Cet intérêt pour l’environnement, […]


SeaBubbles : tests sur le Léman pour le bateau électrique à hydrofoils

SeaBubbles, bateau motorisé à hydrofoils, a réalisé vendredi sa première série de tests et d’essais sur le Léman avec son modèle Taxi emportant quatre passagers et un pilote. L’entreprise veut valider son concept en milieu urbain avant de lancer sa première phase d’industrialisation et de prise de commandes dès cet été.


Grenoble : la CCIAG bat des records à la baisse d’émission de C02 par KWh

La Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération de Grenoble annonce que les émissions de CO2 pour la saison 2016/2017 ont été de 115g/kWh vendu contre 141 g/kWh en 2015/2016. Ce chiffre positionne favorablement le chauffage urbain Métropolitain par rapport aux énergies fossiles.


Hydrogène : succès pour la seconde édition d’HyVolution,

 Les Journées de l’Hydrogène Energie HyVolution, rendez-vous des acteurs de la filière Hydrogène en Europe organisées par GL Events 4 et 5 avril derniers a Paris ont connu une fréquentation en hausse de 25%. La seconde édition d’Energie HyVolution, organisée en partenariat avec l’AFHYPAC, l’Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible, a réuni […]


Véhicules électriques utilitaires et hybrides : hausse des ventes en mars

Le baromètre mensuel de l’AVERE de ventes de véhicules électriques affiche pour le mois de mars des hausses exceptionnelles sur le marché du véhicule électrique. Tous les segments progressent, et notamment ceux de l’utilitaire électrique et de l’hybride rechargeable qui enregistrent respectivement une hausse de 26,21 % et de 39,98 %. Après une forte hausse […]


Un parc photovoltaïque de 2,6 MWc pour CNR à la Roche de Glun

CNR mettra prochainement en service à La Roche de Glun (Drôme) un parc photovoltaïque d’une puissance installée 2.6 MWc, constitué de 9614 panneaux en silicium cristallin implantés sur structures fixes orientées plein sud à 25°, installés sur une surface clôturée de 5,5 hectares dans la zone d’activités de l’Ile Neuve. La production annuelle de ce […]


Programme Advenir: plus de 13 000 points de charge d’ici à 2020

L’arrêté de reconduction du programme Advenir est paru au Journal Officiel le 6 mars. Celui-ci est prolongé jusqu’au 31 décembre. Alors qu’il était jusque-là réservé aux points de charge privés, Advenir est désormais accessible aux bornes déployées en voirie. Mis en place en septembre 2016, le programme de Certificats d’Economie d’Energie Advenir a contribué au […]


Mars : les ventes de véhicules électriques progressent, y compris les particuliers

Après un début 2018 morose en matière de vente de véhicules électriques, mars affiche des hausses d’immatriculations remarquables, y compris pour le segment des véhicules particuliers qui avait connu des mois de janvier et février difficiles. En mars, les ventes de véhicules électriques particuliers atteignent un niveau inégalé depuis 2010 et enregistrent une progression de […]


Protection électrique : Mersen entre dans Caly Technologies

Mersen,  expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés, annonce un accord en vue d’acquérir une participation de 49 % dans Caly Technologies, entreprise lyonnaise spécialisée dans la conception de composants semi-conducteurs à base de carbure de silicium.