Énergie

Europe : les ministres de l’Environnement unanimes pour accélérer la réduction des émissions de GES

Le Conseil des ministres européens de l’Environnement, ont tous été d’accord pour augmenter les ambitions de l’Union en matière de neutralité carbone et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Europe

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a participé jeudi à Bruxelles au Conseil des ministres de l’environnement, principalement consacré à l’action européenne en faveur du climat. Les ministres européens de l’environnement ont concrétisé l’engagement de relever l’ambition climatique de l’Union en adoptant leur position sur la Loi climat de l’Union, qui prévoit la neutralité carbone à l’horizon 2050 et la réduction des émissions européennes de gaz à effet de serre d’au moins 55 % en 2030.

Les ministres unanimes ont décidé de transmettre, d’ici la fin de l’année ce nouvel objectif très ambitieux qui permet à l’Union européenne de lancer une dynamique nouvelle en faveur du relèvement de l’ambition climatique mondiale, en amont de la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en 2021. Barbara Pompili, a insisté sur la nécessité que l’Union se dote d’un cadre juridique robuste pour lutter contre le fléau de la déforestation importée. La stratégie nationale la France pour lutter contre la déforestation importée, pourrait inspirer l’action européenne. Virginijus Sinkevičius, commissaire européen à l’Environnement, s’est engagé à proposer au printemps un cadre législatif adapté.

Les ministres ont aussi trouvé un accord pour renforcer la démocratie environnementale en permettant de faciliter le contrôle par les associations de protection de l’environnement des actes des institutions européennes. Les ministres ont plaidé pour une accélération du développement de l’économie circulaire.  La ministre française a insisté sur la nécessité de mieux encadrer les perturbateurs endocriniens et d’interdire les exportations hors d’Europe de substances interdites sur le marché intérieur.

VOIR AUSSI