Les opposants à ITER se rassemblent dimanche devant ITER à Cadarache

Description de l'évènement :

Des opposants au projet ITER se rassembleront  dimanche, devant le Centre CEA de Cadarache, à Saint-Paul-lès-Durance, dans les Bouches du Rhône, pour dire leur opposition à ce projet.

Seront présents pour intervenir , Michèle Rivasi (députée européenne EELV), Roland Desbordes (pdt d’honneur de la CRIIRAD), Christine Hasse (asso Réaction en chaîne humaîne)
et des associations et militants écologistes provençaux

En novembre dernier, rappellent les opposants,  la Commission européenne a décidé d’allouer une rallonge de 6,07 milliards d’euro à ITER pour 2021-2027. Pour les opposants le projet est ” complétement obsolète et basé sur des mensonges.”
Selon eux, ITER n’aidera pas à lutter contre les changements climatiques.  ” Il arrivera beaucoup trop tard ! La recherche sur la fusion nucléaire peut sembler fascinante, mais elle n’est absolument pas pertinente pour notre avenir énergétique. Le Rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C appelle à des transitions « rapides et de grande envergure » et à un « bilan nul» des émissions aux alentours de 2050.

ITER, rappellent les opposants ”  est seulement un projet de recherche, il n’apportera pas d’électricité sur les réseaux. Un véritable prototype de réacteur industriel ne pourra sans doute pas être construit avant 2050 !

De plus pour eux, ” ITER est une gabegie financière.”  La construction de ce réacteur de fusion thermonucléaire expérimental a pris neuf ans de retard pour un coût qui est passé de 5 à 19 milliards €. Il s’agit seulement de la construction et non du fonctionnement de ce projet toujours en cours de construction.

Comment garantir que ce coût ne va pas être encore augmenté alors qu’en avril 2018, le Département américain de l’énergie ( DOE) a estimé le coût d’ITER à 65 milliards de dollars, soit  le triple du budget annoncé par l’organisation d’ITER.
La communauté de la fusion s’est appuyé sur une communication trompeuse sur les performances d’ITER. En 2008, les promoteurs d’ITER communiquaient que ce réacteur pourra générer une puissance de 500 Mégawatts avec 50 Mw injectés, soit libérer dix fois plus d’énergie qu’il n’en consomme. Mais ils n’ont pas précisé, soulignent les opposants,  que les 50 MW injectés ne correspondent pas à l’énergie électrique totale utilisée, mais seulement à la puissance de chaleur injectée dans le plasma. ” Cette communication trompeuse a permis d’obtenir les engagements politiques nécessaires et nous nous retrouvons avec le plus grand gaspillage d’argent européen.

L’Union européenne met de l’argent dans un projet qui est techniquement démesuré et obsolète. C’est de la science-fiction. On essaye de mettre le soleil dans une boite, mais on ne

À toutes les étapes, on a des problèmes techniques: niobium, tritium difficile à confiner, acier pour maintenir l’irradiation et le magnétisme, etc. Déjà pour la fission on ne sait pas combien l’énergie nucléaire coûte (si on tient compte du démantèlement et de la gestion des déchets), alors imaginez pour la fusion, pour lequel nous ne sommes seulement à la phase de recherche. Nous devrions utiliser cet argent pour le développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables et. Nous n’‘avons pas besoin d’un projet centralisé et techniquement démesuré, nous avons besoin d’un projet d’énergies adaptées à leur environnement, modulables et qui s’appuient sur des communautés d’énergies.

Les opposants dénonceront aussi le traité EURATOM et appèlerons à son abolition pour en finir avec le nucléaire en Europe.
https://www.sortirdunucleaire.org/Petition-pour-l-abrogation-du-traite-Euratom

Date de l'évènement :

Lieu de l'évènement :

Centre ITER
Centre de Recherche ITER, Saint-Paul-lès-Durance France