Infrastructures

Ferroviaire : des études pour le Nord de la Haute Savoie

Pour accélérer l’amélioration de la desserte ferroviaire le Conseil général de Haute-Savoie a financé une étude sur la liaison ferroviaire Bellegarde-sur-Valserine dans l’Ain, Le Fayet dans la Vallée de l’Arve.

Le nord de la Haute Savoie connait une intensification des flux de voyageurs. Les territoires sont inclus dans l’agglomération franco-valdo genevoise très dynamique, ou les déplacements notamment domicile travail mais aussi les déplacement professionnels sont de plus en plus nombreux.

Le secteur est aussi un secteur de forts déplacement touristique en direction des zones de montagne, surtout en hiver. Les infrastructures routières et autoroutières ne suffisent pas à répondre au besoin et la circulation routière engendre nuisance et pollution.

La desserte Grandes Lignes «affaires” doit être améliorée. La desserte TGV de la vallée de l’Arve est aujourd’hui lacunaire. Des trains à Grande vitesse arrivent à Bellegarde sur Valserine et à Genève, mais il est difficile d’aller plus loin . La grande majorité des infrastructures ferroviaires du périmètre est en voie unique, ce qui empêche de pratiquer des vitesses élevées.

Des travaux pourront améliorer les déplacements longues distances vers les stations de ski et les zones d’emplois. L’amélioration doit compléter l’offre du réseau Cornavin-Eaux Vives-Annemasse. SNCF-Réseau déjà réalisé en partenariat avec le Département de la Haute Savoie  une première étude préliminaire en octobre 2010. Des études complémentaires engagées en 2014 et devant prendre fin au printemps 2015 cherchent à étudier les améliorations de la desserte ferroviaire dans la vallée de l’Arve. Le coût de ces études, 250 000 €, a été intégralement financé par le Conseil général.

Dans le prolongement de ces études préliminaires, sera inscrit dans le CPER 2015-2020 le financement d’une d’étude d’avant-projet relative à la liaison ferroviaire Bellegarde –Le Fayet, projet visant à l’amélioration de la desserte ferroviaire de la vallée de l’Arve. Cette étude revêt un caractère stratégique dans la mesure où elle porterait notamment sur les liaisons du pied du Salève, ayant vocation à s’intégrer au réseau RER du Grand Genève . L’aménagement d’infrastructures visant à améliorer la desserte Grandes Lignes de la vallée de l’Arve les possibilités de coupe accroche en amont d’Annemasse.

VOIR AUSSI