Actualités

La FNAUT veut que le grand emprunt d’Etat finance des investissements dans les transports collectifs

” Le Président de la République vient d’annoncer le lancement d’un grand emprunt pour


financer les « chantiers d’avenir ». La FNAUT demande qu’une part significative du produit


de cet emprunt soit affectée aux investissements de transport public et à l’aménagement du


territoire.


Faire du développement des transports publics une priorité nationale est légitime. Notre pays


doit en effet relever de nombreux défis :


– limiter la congestion routière, qui pénalise notre économie ;


– poursuivre la réduction du nombre et de la gravité des accidents routiers ;


– maîtriser les nuisances routières (pollution de l’air, bruit, gaspillages d’espace) et leur


impact sur la santé publique ;


– combattre l’exclusion sociale qui frappe les ménages non motorisés en l’absence de desserte par les transports collectifs ;


– répondre à la demande actuelle du public et éviter la saturation de certaines lignes et gares ;


– anticiper la forte hausse de la demande que provoquera la hausse inéluctable du prix du


pétrole, liée à des facteurs structurels durables ;


– enrayer la dégradation du climat, dont de multiples observations montrent qu’elle s’accélère.



Or les transports publics, qui ont vocation à être un pilier du développement durable et


constituent un important gisement d’emploi, souffrent de sous-investissement depuis des


décennies. Le TGV et quelques métros et tramways ne doivent pas faire illusion. Le retard de


notre pays sur les pays européens voisins est flagrant : les besoins d’équipement sont


énormes, en Ile de France comme dans les autres régions.


L’effort doit porter en priorité :


– d’une part sur les transports de la vie quotidienne (relations entre banlieues et dessertes des zones suburbaines des grandes villes, équipement des villes moyennes) ;


– d’autre part sur les liaisons ferroviaires nationales et transversales complémentaires des


dessertes TGV et TER.


La FNAUT propose en particulier un schéma directeur des relations Intercités permettant


d’améliorer sérieusement les relations entre grandes villes et villes moyennes, de favoriser les


activités économiques des villes moyennes, et de contribuer ainsi à l’aménagement de


l’ensemble du territoire français. Le projet de la FNAUT, qui utilise pour l’essentiel des infrastructures existantes à moderniser, représente un investissement d’environ 10 milliards


d’euros, soit l’équivalent de 500 km d’autoroutes ou de lignes à grande vitesse”



Pour en savoir plus sur la FNAUT: http://www.fnaut.asso.fr

VOIR AUSSI