Environnement

Fontaine renonce pour le moment à ses nuits noires

 

Sept mille euros, c’est la somme économisée en trois mois pendant l’année 2010, par la commune de Fontaine, dans l’agglomération de Grenoble, quand le conseil municipal a décidé d’éteindre l’éclairage public entre 2 heures et 4 heures du matin.

Le conseil municipal de la commune avait décidé ce geste économe pour s’associer aux actions d’économie d’énergie, mais aussi pour retrouver des nuits noires, qui conviennent non seulement à de nombreux animaux ou aux amoureux de cieux étoilés, mais aussi aux personnes qui ont la malchance d’avoir un réverbère devant la fenêtre de leur chambre.

L’opération a bien débuté, mais au bout de deux semaines, les premières expressions sont arrivées. Des personnes ont parlé d’insécurité… … sans avoir d’élements probants. C’est une crainte plutôt qu’une réalité qui était exprimée. Des demandes de retour à l’éclairage sont aussi venues d’employeurs d’établissements travaillant tard dans le nuit ( boulengerie, restauration…). Les risques de polémique, même sans fondement rationnel étaient tels que les élus ont préféré faire demi-tour, pour un temps. Les élus relanceront le dossier après concertation et approfondissement technique. Car les manières de réaliser des économies sont très nombreuses: éclairer là où il faut, quand il le faut, tel est l’objectif.

VOIR AUSSI