Environnement

Forum Led Europe : les leds enrichissent la diffusion de la lumière

La technologie des leds, en abaissant le coût des composants et la consommation d’énergie, transforme la diffusion de la lumière. La lumière sera de plus en plus intégrée à l’architecture.

Avant, on posait pour éclairer une pièce une ampoule à incandescence en raisonnant en puissance consommée : 60 watt, 80 watt, 100 watt, 120 watt. C’était simple, carré, sans appel. C’était fragile et énergivore. Il y a eu ensuite les lampes basse consommation, parfois longue à l’allumage, lourdes, onéreuses, dont le seul intérêt était la sobriété et la longévité !

Depuis  hier, il y les leds, les diodes électroluminescentes. Le prix des leds a considérablement baissé, leur performances sont fiables pour celles qui sont contrôlées. Et elles permettent de distribuer la lumière vraiment partout. Les leds s’intègrent dans les luminaires, mais elles peuvent aussi être intégrées largement dans l’architecture elle (mêmes, dans les murs, les plafonds, les aménagements, selon les envies et les besoins des consommateurs, des usagers, des décorateurs, des architectes).

Les leds, comme cela est rappelé lors du Forum Led Europe qui se tient à Lyon, Cité Internationale , jusqu’à ce soir (mardi 8 décembre) décloisonnent totalement la distribution et la diffusion de la lumière. Elle inverse l’approche. On ne part plus des rigidités de la source lumineuse, mais on peut partir des besoins.

C’est ce qui est mis en oeuvre par le Cluster Lumière et ses quelque 173 adhérents. Les adhérents du Cluster peuvent répondre aux besoins spécifiques de nombreux secteurs : le logement, le tertiaire, le commerce, l’hôtellerie, le spectacle, la culture, les événements, le sport ou l’éclairage urbain. A chaque métier ses solutions, pour mieux voir, pour mieux montrer, pour créer l’ambiance recherchée pour détendre, accueillir, vendre.

Cette sophistication, pousse de nouvelles recherches, sur l’interaction homme-lumière. La lumière ne peut plus être imposée d’une manière indifférenciée en fonction des personnes. La lumière , qui permet de voir, de se repérer, peut aussi fatiguer les yeux, être source de troubles. Elle peut aussi avoir des effets bénéfiques, voir thérapeutiques.

Des recherches doivent être développées pour mieux connaitre les effets de la lumière sur les conditions de vie, sur le confort ou l’inconfort, sur les conditions de travail. C’est le sens des travaux menés par l’équipe animée par Luc Delattre, directeur de la Recherche de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat, à Vaulx-en-Velin.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI