Énergie

France Nature Environnement après le discours de Hollande : encore des mots, toujours des mots…

France Nature Environnement estime que le discours du Président de la République ” est une redite de celui de l’année dernière, mais avec un périmètre réduit à la seule transition énergétique.” 

Bruno Genty, président de FNE, estime : « Espérons que les tables rondes relèveront le niveau des ambitions en posant des actes forts, applicables immédiatement. Nous attendions le passage aux actes, on continue à nous bercer de belles paroles et de promesses. Face à l’urgence l’Etat procrastine, mais plus tard pourrait être trop tard…»La fédération regrette l’absence de position sur l’économie circulaire, sur la nécessité de développer l’économie de la prolongation de la durée de vie des objets.

” Sur l’efficacité énergétique, le président n’annonce toujours rien de concret concernant la rénovation du parc de bâtiments du tertiaire, sauf l’application de la RT 2012 en 2014,qui représente la plus grosse part des économies d’énergie facilement atteignable. C’est pourtant une des clés essentielles de la maitrise de la consommation de l’énergie.” FNE note : ”
Pas d’annonces concrètes ce matin pour mettre en œuvre les objectifs déjà fixés précédemment : pas de calendrier pour les 50% de nucléaire en 2025, des décisions qui vont alourdir les amendes européennes pour non respect de la directive sur l’eau (directive nitrates et DCE) sans qu’aucun signal contraire ne soit envoyé…”

La création de l’agence de la biodiversité est confirmée, mais rien n’est dit sur les moyens qui lui seront dédiés, ni sur le statut de son personnel.

Concernant le projet de loi de finances pour 2014, annoncé comme le virage vers la fiscalité verte, FNE salue la proposition de taxe carbone, mais cette dernière ne va pas assez loin si elle doit être « insensible pour les entreprises et les citoyens ».

VOIR AUSSI