Énergie

gaz3

Isabelle Perret

Directeur de la Communication Réseaux GrDF Rhône-Alpes Bourgogne

06 69 75 36 83- isabelle.perret@erdf-grdf.fr

I. Présentation du Forum Sécurité Rhône-Alpes 2013, organisé par GrDF  Les objectifs du forum Sécurité Rhône-Alpes

La mission de GrDF est d’acheminer le gaz naturel, de construire, d’exploiter et de développer le réseau de distribution pour répondre aux besoins de 11 millions de clients, tout en assurant la sécurité de tous. La sécurité industrielle est une priorité absolue pour GrDF qui consacre 1 million d’euros par jour à la sécurité. Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), Syndicats Intercommunal, collectivités locales et régionales, entreprises de travaux publics, représentant d’entreprises… ainsi que ses collaborateurs, lors du Forum sécurité Rhône-Alpes, contribuant ainsi à développer la concertation.

Le Forum Sécurité est également l’occasion pour GrDF de se tourner vers l’avenir, dans une préoccupation toujours plus forte d’ouverture vers ses clients, en présentant le « réseau demain », avec notamment des expérimentations opérationnelles de nouvelles technologies de géo détection du réseau de gaz naturel.

• La sécurité industrielle et le décret « anti-endommagement » un an après sa mise en vigueur

Intervention de la DREAL pour faire le point un an après la mise en vigueur du décret ministériel « anti endommagement

».4/9

La mission de GrDF est d’acheminer le gaz naturel, de construire, d’exploiter et de développer le réseau de distribution pour répondre aux besoins de 11 millions de clients, tout en assurant la sécurité de tous. Un réseau long de 193 300 km, alimentant plus de 9 400 communes sur l’ensemble du territoire. Afin d’assurer la sécurité du réseau le plus long d’Europe, GrDF consacre chaque jour 1 million d’euros à la sécurité, pour : moderniser le réseau de gaz naturel • assurer la maintenance et le dépannage sur le réseau surveiller le réseau • former et sensibiliser les professionnels du gaz et du BTP. Au quotidien, 24 Bureaux d’Exploitation assurent la surveillance du réseau 24h/24, dont 3 en Rhône Alpes.Sur le terrain, 27 véhicules de surveillance du Réseau (VSR) parcourent les 193 300 kilomètres de canalisations et 135 opérateurs Urgence Sécurité Gaz sont mobilisés pour répondre aux appels, centralisésvia un numéro unique.

En amont : sécuriser les travaux réalisés en sous-solLa collaboration étroite avec les entreprises qui interviennent sur les réseaux en sous-sol (eau, télécoms, électricité, gaz naturel) permet de diminuer toujours plus les endommagements causés au réseau de gaz naturel. La mise en application du plan « anti-endommagement », en vigueur depuis le 1er juillet 2012, permet de renforcer la collaboration des différents acteurs, d’affiner la localisation des réseaux, de mieux préparer

les chantiers et de mieux garantir la sécurité.

Au coeur de la maîtrise du réseau : 300 cartographes Les 300 cartographes de GrDF, au centre de la connaissance du réseau de gaz naturel, garantissent l’actualisation de la cartographie (extension, renouvellement, branchements…) et pilotent la numérisation de l’ensemble des cartes GrDF qui deviennent de véritables outils de pointe au service de l’exploitation. Le SIG : Système d’Information Géographique regroupe des logiciels modernes de pilotage et de simulation de grande précision, permettant aux techniciens sur le terrain de connaître par avance le nombre de clients concernés par une coupure et maîtrisant ainsi la portée de l’intervention en assurant la sécurité des personnes et des biens.

Lorsque GrDF intervient sur le réseau de gaz naturel, il met en place des procédures rigoureuses et privilégie des techniques à la fois modernes et sûres, comme le camion aspirateur, qui aspire au fur et à mesure les déblais produits lors du creusement de la tranchée, permettant de mieux voir les réseaux présents dans le sous-sol et de réduire les nuisances aux riverains et à l’environnement.

Sensibiliser et former les professionnels du BTP

GrDF s’engage dans la formation et la sensibilisation des professionnels des travaux publics travaillant à proximité des réseaux en sous-sol. Depuis 2006, plus de 40 000 professionnels ont été formés à la prise en compte des risques liés aux travaux à proximité des réseaux gaz. Les équipes de GrDF mènent cette action en partenariat avec la Fédération Nationale des Travaux Publics.

Sensibiliser et former en amont les futurs professionnels du BTP

Depuis fin 2008, GrDF participe à un programme de sensibilisation des enseignants des diplômes liés aux travaux publics (BTS, Bac Pro, CAP, etc.). Lors de ces réunions, des kits pédagogiques sont remis,

permettant aux enseignants de sensibiliser, à leur tour, leurs élèves. Cette initiative doit permettre de former chaque futur professionnel du BTP aux travaux réalisés à proximité des réseaux de gaz naturel.

Les VSR : des véhicules qui ont du nez

Pour gagner en précision, des détecteurs de gaz naturel ont été mis au point, capables de détecter la

présence de gaz à raison d’1 ppm, plus précis que le nez humain. GrDF a équipé toute une flotte de véhicules de ces capteurs ultra sensibles. Ce sont les VSR, ou Véhicules de Surveillance du Réseau. Là où le VSR ne peut pas passer, des techniciens équipés d’un détecteur portatif parcourent le réseau à pied. Chaque année, les équipes de GrDF vérifient ainsi 75 000 km de réseau.

III. Le réseau demain

Les expérimentations opérationnelles de nouvelles technologies de géo détection du réseau.

La région Rhône-Alpes et Bourgogne est le terrain de l’expérimentation opérationnelle d’une nouvelle

technologie de géo détection du réseau de gaz naturel : la radio-identification ou RFID (Radio Frequency Identification), technologie développée par le CRIGEN (Centre de Recherche & Innovation Gaz et Energies Nouvelles du Groupe GDF SUEZ) et la société RYB (fabricant de tube et accessoire polyéthylène).

La RFID permet de mémoriser et de récupérer des données à distance. Elle est composée d’un marqueur appelé «radio-étiquette» ou «RFID tag», et d’un lecteur :

 un RFID tag est un petit objet qui peut être collé ou incorporé dans des produits ou même des organismes vivants et qui comprend une antenne et une puce électronique. Le lecteur permet d’envoyer de l’énergie au RFID tag et de communiquer avec lui.

Cette technologie est développée pour équiper nos réseaux en PolyEthylène (PE) d’un système communicantde détection et de localisation des ouvrages enterrés, grâce à l’implantation de RFID tag sur nos tuyaux.

L’expérimentation en cours du CRIGEN concerne le développement de la RFID sur les tubes et accessoires en PE : pose de puces directement sur le réseau neuf et existant, puces directement intégrées lors de la fabrication en usine des tubes PE.

La région s’est portée volontaire pour assister le CRIGEN dans cette expérimentation sur des chantiers atypiques : zones hyper-urbaines, sous-sols avec une forte densité d’ouvrages, perturbations électriques (tramway, métro, SNCF…), grandes profondeurs, présence d’obstacles (murs à proximité).

En coordination avec les entreprises de travaux publics, trois types d’opérations ont été effectuées sur chantiers différents :

1. Pose de boîtiers RFID sur des tuyaux et accessoires existants.

2. Pose de tubes PE instrumentés (implantation des puces à la fabrication en usine)

3. Une campagne de mesures a été faite en juillet pour vérifier la bonne détection et la localisation des

réseaux ainsi équipés. Les résultats de détection sont encourageants.

Si l’expérimentation démontre la qualité globale du matériel et la facilité de pose par les opérateurs de nos entreprises, une industrialisation pourra être envisagée. Ce qui, à terme, pourrait être une véritable révolution dans le domaine du PolyEthylène (avec une détection possible et fiable de tous nos ouvrages).

VOIR AUSSI