Actualités

Une vingtaine d’associations mobilisées contre le projet de Grand Stade

Trente sept ans après la première conférence des Nations Unies sur l’environnement humain (CNUEH), qu’avons-nous appris ? 1972 René DUBOS prépare avec Barbara Ward le rapport de base de la Première Conférence Internationale sur l’Environnement humain de Stockholm, qui a pour titre ” Nous n’avons qu’une terre “. La Conférence des Nations Unies sur l’environnement, s’est réunie à Stockholm du 5 au 16 juin 1972, et a examiné la nécessité d’adopter une conception commune et des principes communs qui inspireront et guideront les efforts des peuples du monde en vue de préserver et d’améliorer l’environnement.


Or nous constatons tous les jours le double discours de certains politiques français qui n’hésitent pas à discourir en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique tout en soutenant des projets locaux climaticides et énergivores. Ce discours est totalement déphasé et inapproprié face aux réalités actuelles (cf. déclaration Nicolas Sarkozy, ONU 23/09/2009). A la veille du Sommet de Copenhague, nous estimons irresponsable que notre agglomération prête le flanc à de telles critiques.


C’est la raison pour laquelle la CEDRUL ( plus de 20 associations sur la RUL ), les associations de l’Est lyonnais ADDEL, CAEL, Carton-Rouge, Chassieu Environnement, ainsi que l’Adrhil7, CANOL, le CORA se sont réunies pour coordonner leurs actions, demander le maintien de l’OL à Gerland et montrer leur détermination à s’opposer à la réalisation du projet de l’OL land sur le site du Montout à Décines.


Un projet climaticide


L’O.L. doit rester à Gerland, éventuellement rénové et agrandi. Parce que l’hypothèse du Montout est une hérésie tant sur le plan environnemental que sur le plan du gaspillage de fonds publics. Elle est incompatible avec les attentes des populations locales, avec les politiques locales de développement durable, le plan climat et, avec les engagements de la France en faveur de l’environnement.


Le projet climaticide des Présidents du Grand-Lyon et de l’OL illustre par ailleurs un état d’esprit et une façon de faire où la parole publique est rarement en adéquation avec l’action politique (voir : la prévalence du plan de mandat sur le PDU). Parmi les projets qui ont malheureusement les honneurs du programme de campagne ou le soutien de nos édiles locaux, nous trouvons bien d’autres projets que l’OL Land à Décines, ex : les différentes autoroutes en projet ou en cours de réalisation (A45, A48, A89, le TOP …) l’agrandissement de l’aéroport Saint Exupéry, le musée des confluences.


Parce que nous n’avons qu’une terre, que nous sommes à l’aube d’un changement cataclysmique et qu’il semble que nous n’ayons rien retenu depuis la déclaration finale de la 1ère conférence des Nations Unies sur l’Environnement de 1972, nous appelons nos concitoyens (élus ou non) à : « Penser globalement et à agir localement! ». Nous leur proposons de soutenir nos actions en faveur d’une démarche plus raisonnée d’aménagement et de développement durable de nos territoires, et pour une utilisation mesurée et contrôlée des deniers publics


La CEDRUL réunit plus de 20 associations sur la Région Urbaine de Lyon, les associations de l’Est lyonnais ADDEL, CAEL, Carton-Rouge, Chassieu Environnement, ainsi que l’Adrhil7, CANOL, le CORA se sont réunies samedi dernier pour coordonner leurs actions, demander le maintien de l’OL à Gerland et montrer leur détermination à s’opposer à la réalisation du projet de l’OL land sur le site du Montout à Décines


[1] René DUBOS Agronome franco-américain est à l’origine de la création du PNUE (Programme des Nations Unis pour l’Environnement)


[1] CEDRUL Coordination Environnement et Déplacements Durables sur la RUL


[1] RUL Région Urbaine de Lyon


[1] René DUBOS est l’auteur de cette citation « Pensez global… agir local »


Le titre, le chapeau et l’intertitre sont de la rédaction d’Enviscope.

VOIR AUSSI