1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Environnement
  6. /
  7. Hautes-Alpes et Isère veulent...

Hautes-Alpes et Isère veulent coopérer sur les transports

En marge d’une rencontre avec le Préfet de massif et Préfet de la Région PACA, Jean-Pierre Barbier Président du Département de l’Isère et Jean-Marie Bernard, président des Hautes-Alpes,  se sont rencontrés pour préciser les contours d’une coopération renforcée.

Rapprochés depuis l’interruption du trafic sur le RD 1091 et depuis la reconstruction du tunnel du Chambon,  les deux collectivités ont accru leur collaboration et veulent aller plus loin . Les deux départements préparent la modernisation de  la RD 1091 reliant Vizille à Briançon, par la haute vallée de la Romanche,  qui requiert une modernisation pour fluidifier le trafic et améliorer la sécurité. Une étude a été lancée et les deux Départements ont sollicité du Préfet de Massif, le soutien de l’Etat une fois les conclusions rendues sur les travaux prioritaires à engager. Les deux Départements veulent travailler de concert sur les RD1075 et RN85  pour améliorer la liaison sud-nordà l’ouest des Alpes. Les Présidents ont sollicité l’appui de l’Etat et l’attribution de crédits dédiés.

Des partenariats pourront aussi être amorcés pour la gestion de la viabilité hivernale, les deux départements ayant tous deux un important kilométrage de routes de montagne à déneiger chaque hiver.

En termes de transport ferroviaire, les deux Départements demandent à l’Etat et aux Régions de garantir la modernisation et la pérennité des dessertes ferroviaires du Massif indispensables au désenclavement des territoires de montagne, à leur dynamique. C’est le cas de la desserte de la gare de Briançon, qui permet d’accéder aux vallées de la Durance, de la Guisanne, et à la haute vallée de la Romanche.

Sur le tourisme,  la coopération déjà existante autour du Parc national des Écrins pourrait être renforcée. Des politiques communes et cohérentes de promotion touristique pourraient être aussi montées pour valoriser de manière globale la destination alpine hors Savoie.

« Le travail réalisé autour de ce terrible épisode qu’a été la crise du Chambon nous a permis de comprendre combien une coopération entre nos deux départements était absolument nécessaire dans un certain nombre de domaines, dont celui des axes de transport. Tant les Haut-Alpins que les Isérois attendent de notre part que nous fassions mieux et plus efficace avec le peu d’argent qu’il nous reste de l’État. D’où l’importance d’unir nos forces et nos moyens pour réaliser des actions très concrètes au service de nos populations et des vacanciers qui séjournent très régulièrement dans nos territoires », explique Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes.

 « Nous ne voulons pas nous mettre des œillères car les Hautes-Alpes sont de l’autre côté du Chambon. Administrativement nous sommes coupés, mais nous avons tant à gagner à nous rapprocher qu’il serait aberrant de ne pas le faire. Aujourd’hui les conditions administratives ne sont pas réunies pour parler de fusion, il n’empêche que nous voulons travailler ensemble»,  insiste Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email