Construction et aménagement

INDURA et AXELERA : une recherche pour des bactéries qui renforcent les digues en terre

La multiplication des catastrophes naturelles et le décret de 2007 sur la sécurité des barrages durcissent les normes de sûreté des ouvrages hydrauliques.

Pour répondre à ces enjeux, INDURA et le pôle de compétitivité Axelera ont lancé BOREAL dont l’ objectif de développer une technique de confortement des digues en terre immergées dans l’eau moins invasive et plus écologique. Huit partenaires sont mobilisés: le porteur du projet Soletanche Bachy, les groupes CNR et EDF, les PME Geophyconsult et Enoveo, les laboratoires LTHE et 3SR et l’Université d’Angers.

 L’utilisation des bactéries en tant que bio-calcificateurs est déjà avérée. La nouveauté du projet consiste à valider ce procédé en présence d’eau. Une formulation innovante permet aux bactéries de fabriquer un squelette de calcite qui solidifie la matière tout en conservant la perméabilité de l’ouvrage. La résistance et la cohésion obtenues diminueront les risques de liquéfaction lors des séismes et d’érosion interne.

« Basés depuis toujours sur une logique de réseau, notre stratégie inclut des partenariats avec d’autres pôles de compétitivité et clusters pour exploiter nos synergies et complémentarités » explique Pierre Rampa, Président d’INDURA. Une stratégie qui porte ses fruits : le projet BOREAL a été accepté au FUI avec la notation maximale. Pour des ouvrages de protection plus sûrs et plus respectueux de l’environnement.


VOIR AUSSI