Science

Le Jardin alpin du Lautaret fête trois dates clés de son histoire

Le Jardin alpin du Lautaret , implanté près du col du même nom, a été créé en 1899 par Jean-Paul Lachmann, professeur à l’Université de Grenoble avec l’objectif de combiner accueil du public et recherche sur les plantes et les écosystèmes alpins. Le site du col du Lautaret, aux confins de l’Isère et des Hautes Alpes est un haut lieu de la biodiversité et c’est aussi un site touristique emblématique des Alpes sur un des points de passage les plus fréquentés de la chaine.


Le 7 juillet seront fêtés les 110 ans de ce jardin qui continue aujourd’hui à faire vivre l’idéal de son fondateur, au travers d’une Unité mixte de services UJF/CNRS . Les missions principales sont le développement d’une plateforme de recherche, l’expertise botanique au service de la recherche et de l’enseignement, la formation des étudiants et la diffusion des connaissances auprès du grand public.


Près du col


Le premier jardin alpin du Lautaret était localisé à côté de la route qui passe au col du Lautaret. Or dès 1913, l’administration des Ponts et Chaussées, désirant améliorer la route vers le col du Galibier, a décidé de faire passer en plein milieu du jardin une route de 15 mètres d’emprise.


Pour sauver les collections, le professeur Mirande, successeur de Lachmann, n’a qu’une solution : les transférer dans un site voisin, non menacé… L’Université n’en a pas les moyens et c’est le Touring Club de France (TCF), qui va tout mettre en œuvre pour sauver cette réalisation. Le TCF offre 30 000 francs, aménage les 2 hectares du terrain actuel et construit le chalet présent dans l’enceinte du jardin alpin. Le nouveau jardin est dessiné par le paysagiste grenoblois Ginet. En août 1919 l’inauguration officielle a lieu en présence de botanistes, d’élus, de touristes et de montagnards.





Déménagement



Le 7 juillet sera donc aussi l’occasion de célébrer les 90 ans du “nouveau” Jardin alpin du Lautaret. Après l’homme rendu à Jean-Paul Lachman il y a deux ans, un hommage sera rendu au professeur Marcel Mirande, acteur majeur de ce nouveau jardin qui connaît un âge d’or dans les années 1920. La construction du chalet, qui portera désormais son nom, a permis de loger le personnel, d’accueillir des chercheurs et d’installer un petit musée ethnographique (créé par Hippolyte Müller, le fondateur du Musée dauphinois à Grenoble). Dans le domaine de la recherche, des précurseurs dans l’étude de la biodiversité ou de la cartographie de la végétation sont venus travailler au Lautaret. C’est ainsi qu’ont été accueillis Roger Heim, futur directeur du Muséum national d’Histoire naturelle et membre de l’Académie des Sciences ou Teodor Lippmaa, professeur à l’université de Tartu en Estonie et membre de l’Académie des sciences.


En 1989, un Chalet-laboratoire a été construit pour permettre de mener des recherches modernes. Le 7 juillet sera l’occasion de fêter les 20 ans de ce laboratoire au sein duquel une quarantaine de projets ont été menés durant les quatre dernières années, avec une quarantaine de publications et une dizaine de thèses.


Aujourd’hui, le site du Lautaret est devenu trop étroit pour accueillir l’ensemble des projets. Les capacités de recherche sont saturées, de même que les capacités d’accueil des stagiaires. L’absence de salle permettant de faire des cours ou des conférences (à destination du public, des étudiants et des scientifiques) est également un énorme handicap et les responsables du site espèrent qu’une extension permettra d’assurer le développement du site.






Au programme de la journée :


· 11h 30 : discours de Serge Aubert (directeur du Jardin) ; Christian Dumas (président du Conseil scientifique du Jardin) ; Laurent Daudeville (vice-président de l’Université Joseph Fourier) ; Jean-Marc Guarini (responsable des plateformes expérimentales à L’Institut écologie et environnement du CNRS) ; Michel Wilson (Conseiller du Président de la région Rhône-Alpes) ; Joël Giraud (vice-président de la région PACA et député des Hautes-Alpes) ; Xavier Cret ou son représentant (conseiller général des Hautes-Alpes et maire de Villar d’Arène)


· 12h 30: inauguration de l’exposition « L’illustration botanique en résidence au Jardin alpin du Lautaret ». Cette exposition présente les dessins issus de la résidence d’illustrateurs botanique organisée au Jardin alpin depuis 2006. L’inauguration sera faite en présence de Philippe Danton, botaniste et illustrateur à l’origine du projet


· 13h : buffet


· 14h : visite du Jardin botanique alpin du Lautaret, du Chalet-laboratoire et des parcelles expérimentales situées aux alentours du Jardin




Pour une visite virtuelle du Jardin alpin du Lautaret, rendez-vous sur le site : http://sajf.ujf-grenoble.fr

VOIR AUSSI