Puy-de-Dôme

Jean-Yves Gouttebel : Rendre les citoyens acteurs de la transition

Le Puy-de-Dôme a présenté il y a quelques jour un plan ambitieux rassemblant un large éventail d’objectifs et d’action en faveur de la transition écologique. Jean-Yves Gouttebel, président de l’assemblée départementale, déploie une démarche à la fois écologique et participative.

Président Jean-Yves GOUTTEBEL
Jean-Yves Gouttebel : « Notre plan Environnement permet aux citoyens d’être acteurs. » © Jérôme Palle

Le Puy-de-Dôme a été département pionnier en matière d’environnement, a rappelé Jean-Yves Gouttebel, son président depuis 2015, lors de la conférence de presse consacrée au Master Plan Environnement enfin adopté, après un premier échec lors de sa présentation en décembre. « Il y a douze ans, nous avons lancé le télétravail qui était alors une nouveauté. Nous avons lancé aussi l’agri-localisme, et l’approvisionnement local montre toute son utilité pendant la pandémie ».

Cette conviction écologique, Jean Yves Gouttebel la cultive depuis très longtemps. Adjoint au maire de Clermont-Ferrand Roger Quilliot, il a lancé en 1977 l’une des premières collectes de verre. « À l’époque les services avaient été critiques ». Michel Crépeau, maire de La Rochelle, un temps ministre de l’Environnement, avait inspiré sa démarche

Transformer la crise en opportunité

Pour le président de l’assemblée départementale du département auvergnat, vice-président de l’Assemblée des départements de France, la crise actuelle doit être transformée en opportunité. C’est la conviction de cet universitaire en économie qui met en avant le concept de l’économiste Schumpeter, celui de “destruction créatrice”. Depuis 2015, le département développe une politique qui s’appuie sur trois démarches solidaires : la solidarité des personnes, la solidarité des territoires et la solidarité entre générations.

« La solidarité entre générations, cela signifie que nous devons laisser à nos enfant un environnement amélioré. Nous ne sommes pas propriétaires de la Terre, nous l’empruntons et devons la laisser à nos enfants », rappelle Jean-Yves Gouttebel en citant Antoine de Saint Exupéry.

Cette démarche écologique, Jean Yves Gouttebel lui donne une cohérence qui associe local et global : « Pour l’aspect international, il faut des accords, des rencontres, comme les Conférence des Parties, mais ce sont les territoires qui mettent en pratique. »

Budget citoyen

Au niveau local, lui et son équipe ont mis en place des démarches de démocratie participative, avec le lancement d’un budget citoyen qui a permis à des centaines de porteurs de projets de s’exprimer, de proposer des projets. Il est indispensable de rendre les citoyens acteurs du changement.

Cette dynamique départementale porte ses fruits en termes de qualité de la vie sociale et d’attractivité. L’agglomération de Clermont, notamment, présente un solde démographique positif, signe de la bonne santé du territoire.

 

VOIR AUSSI