Environnement

Journée Nationale de l’Ingénieur: visite du Centre DIGITALE VEOLIA de tri des emballages ménagers

Le groupe de visiteurs, venus dans le cadre de la Journée Nationale de l'Ingénieur, organisée à Lyon sur le thème de l'Economie circulaire ( photo Enviscope.com)
Le groupe de visiteurs, venus dans le cadre de la Journée Nationale de l’Ingénieur, organisée à Lyon sur le thème de l’Economie circulaire ( photo Enviscope.com)

La Journée Nationale de l’Ingénieur était organisée à Lyon le 3 avril sur le thème de l’Economie Circulaire. Un groupe de 25 participants a visité le centre de tri DIGITALE du groupe VEOLIA Propreté à Rillieux La Pape.

Le groupe a visité le centre de tri des emballages ménagers guidé par un animateur de la FRAPNA. Luc Le Quintrec, Directeur du Centre  géré par  VEOLIA PROPRETE a répondu aux questions des visiteurs en fin de parcours.

La visite a permis de découvrir le processus de traitement  chaque année de 40 000 tonnes d’emballages collectés sur la Grand Lyon, produits par 600 000 personnes . Le Centre Digital a une capacité de traitement de 80 000 tonnes.

Le centre visité chaque année par 10 000 personnes est découvert le long d’un parcours pédagogique rénové en 2012 qui intègre des nouvelles technologie de l’information, des films et des messages de sensibilisation.

Des tris successifs

La chaine de traitement se décompose en plusieurs opérations. Les emballages arrivent mélangés. Un trommel, en début de process, opère un premier tri et un crible balistique permet de séparer les emballages selon leur taille.

Trois séparateurs mécaniques séparent ensuite les corps plats (papiers) et les corps creux, (boites, bouteilles, flacons, briques alimentaires). Des séparateurs magnétiques opèrent une sélection entre les emballages en papier-carton et les emballages métalliques. Les emballages en aluminium sont isolés par un équipement émettant un Courant de Foucault. Dix machines de tri optique, reconnaissant chacune 30 objets par seconde, séparent les plastiques et les briques alimentaires. Les caméras scannent les objets dont la nature est identifiée par reconnaissance de couleur et des matières qui les composent. Des buses d’air envoient les objets dans différents bacs.

Des opérateurs
L’automatisation presque totale, ne rend pas inutile, l’intervention d’opérateurs qui effectuent un tri manuel, pour écarter des objets, qui pourraient ne pas être reconnus par les machines.

DIGITALE trie environ 25 tonnes de déchets par heure. Le centre de tri DIGITALE est certifié ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 180001. Son adaptabilité permet de gérer des flux variables. Des contrôles qualité permanents sont réalisés au moment du déchargement d’emballages,  au niveau des produits triés.

La documentation de DIGITALE rappelle qu’avec une tonne de plastique PET (plastique clair, bouteilles d’eau minérale), il est possible de produire 725 couettes. Une tonne de PEHD (opaque, flacons) permet de produire   7 bancs publics. Une tonne de papier/carton, permet de fabriquer 4125 boites chaussures, une tonne d’aluminium 293 vélos et une tonne d’acier 19 chariots de supermarchés. Une tonne de briques alimentaires peut être utilisée pour fabriquer 6670 rouleaux de papier toilette.

michel.deprost@enviscope.com

Centre de tri DIGITALE 105 avenue d 8 mai 1945 69140 Rillieux la Pape

VOIR AUSSI