Environnement

Kem One attend les aides publiques notifiées à l’Europe

KEM ONE attend les aides l’Etat français notifiées à la Commission européenne, pour réaliser son projet de conversion des électrolyses du site de Lavera, dans les Bouches du Rhône.

En décembre 2013 le tribunal de commerce de Lyon a prononcé la reprise de KEM ONE par Alain de Krassny, industriel français, avec le support  de la société d’investissements d’Open Gate Capital. Le financement du plan de redressement validé par le tribunal est en grande majorité assuré par des apports privés sous la forme de financements et d’abandons de créances,complétés par des mesures d’amélioration de la performance prises au niveau de la société.
Le plan prévoit des soutiens publics   prêt du Fonds de développement économique et social (FDES) de 30millions d’euros ; subvention d’investissement à hauteur de 15 millions et une avance remboursable destinée au financement partiel du projet de conversion des électrolyses de Lavera  (Bouches du Rhône) de 80 millions d’euros. Le redressement s’appuie aussi sur des apports privés de financement, sur la renégociation de contrats d’achat de matières premières intervenue fin 2013

La notification des aides publiques de l’Etat a été adressée le 31 juillet à la Commission européenne qui  doit vérifier que les interventions de l’Etat ne constituent pas une violation du droit européen de la concurrence.

Mais les financements de l’Etat ne sont pas encore arrivés, alors qu’ils restent indispensables  au projet de conversion des électrolyses du site de Lavera « L’ouverture d’une enquête approfondie par la Commission européenne est courante dans un dossier de cette envergure et nous nous y attendions, a réagi Alain de Krassny, Président deKEM ONE. Engagé à titre personnel dans le redressement de l’entreprise, pour lequel nous avons clairement identifié les leviers, je suis convaincu de la viabilité à long terme de l’entreprise et confiant dans la solidité du dossier présenté. »

Kem One emploie plus de 1200 personnes sur 8 sites : Balan (Ain), Saint-Fons (Rhône), Saint-Auban (Alpes de Haute-Provence), Berre, Fos-sur-Mer et Lavéra (Bouches du Rhône), Vauvert (Gard), Hernani (Espagne) .

VOIR AUSSI