Construction et aménagement

Kengo Kuma et Bouygues réaliseront l’îlot P à Lyon Confluence

Le jury a estimé que le projet du cabinet Kengo Kuma respectait les préconisations de l’agence d’urbanisme Herzog & de Meuron. Les trois bâtiments ” proposent des ondulations dans les façades qui s’ouvrent généreusement à la lumière grâce à des failles favorisant l’éclairage naturel. Trois matériaux sont utilisés : la pierre (bleue de Savoie) pour les bureaux à l’angle du cours charlemagne et de la place nautique, le verre pour le bâtiment central constitué de 42 logements et le bois (peuplier) pour le bâtiment mixte le long de la voie ferrée.

Le projet a été jugé le plus abouti, le plus performant et le plus sûr sur le plan énergétique. Des solutions bioclimatiques ont été retenues pour l’éclairage naturel, l’acoustique et le confort d’été. L’énergie est produite à partir du photovoltaïque en toiture et en façade et d’une centrale de cogénération à base de colza produit en Rhône-Alpes.

Le projet a bénéficié d’une coopération forte avec le NEDO ( Agence de l’Energie Japonaise) et de l’intégration des technologies proposées par Toshiba. Le jury estime que l’ensemble représente une nouvelle génération de bâtiments « intelligents » : l’énergie produite par les bureaux le week-end servira aux logements, et les habitants et utilisateurs seront sensibilisés à l’utilisation de ces technologies.

Trois autres équipes en lice: Shigeru Ban et Rue Royale architectes associés au promoteur ICADE; Dominique Perrault et l’agence barcelonaise Mateo Arquitectura, associés à Vinci et Bernard Reichen et Barbosa &Guimaraes (Portugal) associés à Altarea Cogedim.
Plus d’informations et images du projet dans le dossier de presse en ligne sur : www.lyonconfluence

VOIR AUSSI