Environnement

La baisse en quantité et qualité de la collecte de PET ( bouteilles plastiques) inquiètent les entreprises du recyclage

Alors que le Gouvernement lance la mobilisation pour l’économie circulaire, les régénérateurs de plastique (1) et FEDEREC, la fédération des entreprises du recyclage, expriment ensemble  «  leur vive inquiétude »  quant à la situation du recyclage du PET en France.  Le PET, Poyéthylène Téréphtalate est la matière plastique des bouteilles et flacons d’eau, de sodas et de jus de fruit. Il représente environ 75% des volumes à recycler.

Deux facteurs principaux sont à l’origine des difficultés.

Baisse du prix du PET vierge

D’une part, la forte baisse de prix  du PET « vierge », issu de la pétrochimie, depuis le début de l’année 2013, s’est  accélérée sur le dernier trimestre.  Cette baisse a eu pour effet une baisse très significative des prix de vente des matières premières PET issues du recyclage. Cette évolution intervient alors que la situation économique des recycleurs de PET était déjà très fragile.

Cette situation devrait amener, selon le  secteur du recyclage, un ajustement immédiat à la baisse du prix des balles de flacons et bouteilles PET reprises auprès des centres de tri de collecte sélective. Or cet ajustement ne se réalise que partiellement du fait du manque du manque de volume de balles  sur le marché. Cette tension sur les balles est structurellement liée à la faiblesse de la collecte des plastiques auprès des ménages. Cette collecte  représente seulement 50% de la quantité de bouteilles en PET mise sur le marché.

Une baisse en qualité

D’autre part, depuis deux ans, les professionnels constatent une dégradation globale de la qualité des matières issues du tri des emballages plastiques. Cette détérioration est générale et va bien au-delà des territoires concernés par l’extension des consignes de tri actuellement testée dans le cadre de l’expérimentation menée par ECO-EMBALLAGES.

 Les régénérateurs de PET et FEDEREC souhaitent voir  ” confirmer l’engagement de l’ensemble des acteurs de la chaine du recyclage, et en particulier celui des pouvoirs publics, à soutenir la filière du recyclage des plastiques et du PET. C’est la contrepartie indispensable aux investissements importants qui ont été réalisés par les acteurs opérationnels du recyclage dans le tri et la régénération.

Les régénérateurs de tri et FEDEREC veulent que soit à nouveau affirmé le principe de la qualité des matières plastiques  produites par les centres de tri, qualité qui est la clé d’un recyclage performant et compétitif. «  Dans cette perspective, la prise en compte des retours exprimés par les acteurs opérationnels concernant la pertinence et les modalités et de l’extension des consignes de tri est maintenant impérative pour assurer l’avenir de cette filière. »

1 Le groupe des régénérateurs est constitué des sociétés suivantes : ARTENIUS PET PACKAGING EUROPE, FRANCE PLASTIQUE RECYCLAGE, FREUDENBERG-POLITEX, NORPALPLAST, SOREPLA, REGENE ATLANTIQUE ET WELLMAN.

VOIR AUSSI