Construction et aménagement

La Fédération du Bâtiment Rhône-Alpes promeut le label RGE

La Fédération Française du Bâtiment Rhône Alpes, lance un site internet pour promouvoir le label Reconnu Garant pour l’Environnement. Trois mille six cents entreprises sont labellisées RGE en Rhône-Alpes.

Le label RGE est une des dernières pierre à l’édifice de la rénovation énergétique.  Le label permet aux particuliers qui font réaliser des travaux de rénovation énergétique, de bénéficier d’un Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) à ou de l’Eco Prêt à Taux Zéro (ECO PTZ).

L’éco conditionnalité aurait du démarrer au début du mois de juillet 2014, mais trop peu d’entreprises avaient obtenu le label. L’éco conditionnalité a démarré effectivement en septembre, mais lentement, en raison de l’effort de formation et en raison des procédures nécessaires pour que les entreprises reçoivent leur label.

A présent le nombre d’entreprises reconnu est significatif, comme l’ont rappelé les responsables de la Fédération du Bâtiment, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion du Salon BlueBat, dans le cadre des rendez vous BEPOSITIVE.

Environ 7% des entreprises du bâtiment en Rhône-Alpes sont labellisées, a rappelé Jacques Blanchet, président de la Fédération régionale du Bâtiment. Ce sont 3600 entreprises qui sont certifiées. Pour rénover  en Rhône-Alpes  85 000 logements par an, objectif officiel, il serait nécessaire d’atteindre 10% des entreprises. Cette proportion est suffisante car toutes les entreprises du bâtiment ne sont pas concernées (par exemple le second œuvre en plâtrerie et peinture). Ensuite, les 10% d’entreprises concernées sont souvent des entreprises qui représentent une proportion plus grande des salariés.

Le site mis en place par la FFB  permet au particulier  de trouver aisément les professionnels proches de chez lui. Le particulier indique son adresse et le type de travaux envisagés: isolation de toiture, isolation de murs, ou fenêtres par exemple. Le moteur de recherche du site indique les entreprises, et une fiche peut être consultée.

Un marché qui représente la moitié de l’activité

Pour la Fédération du Bâtiment, le développement du marché de la rénovation est capital. Ce marché représente potentiellement la moitié de l’activité. IL peut d’autant plus être activé que l’espoir d’une reprise économique, la baisse des couts de l’énergie, peuvent redonner aux consommateurs l’envie de réaliser des travaux;

Il reste néanmoins à simplifier les procédures de délivrance du label, estime Jacques Chanut, président de la Fédération Nationale du Bâtiment, ancien président de la Fédération régionale Rhône-Alpes.  Les délais sont encore longs et des entreprises sont nombreuses dans la file d’attente. Il serait judicieux, estime Jacques Chanut, de valoriser les acquis de l’expérience,  de réduire le nombre des références, de procéder à un seul contrôle aléatoire.

 

 

 

VOIR AUSSI