Transport Ferroviaire

La FNAUT déplore la dégradation de la liaison ferroviaire Lyon-Barcelone

La suppression du train direct Lyon – Barcelone  est une décision de  la SNCF inacceptable pour la FNAUT Auvergne Rhône-Alpes.

Depuis décembre 2013, il était ossible de voyager tous les jours entre Lyon et Barcelone par train direct en 5h. Les horaires ont toujours été les mêmes avec : un départ de Barcelone à 8h15 pour une arrivée à 13h20 à Lyon Part-Dieu ; un départ de Lyon Part-Dieu à 14h35 pour une arrivée à Barcelone à 19h32.  Ces trains desservent Valence TGV, Nîmes, Montpellier, Narbonne, Perpignan, Figueras et Gérone. Ils sont opérés par une alliance entre SNCF et RENFE.

     “Unilatéralement en février 2022, SNCF a annoncé la fin de son alliance avec RENFE. La compagnie française centrée sur Paris a décidé de n’exploiter en solo pour le service 2023 que 2 allers-retours quotidiens entre Paris et Barcelone (sans arrêts entre la capitale et Valence TGV) en abandonnant la liaison entre Barcelone et Lyon, la 2ème agglomération de France !” explique la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes. La SNCF n’a même pas prévu de correspondances à Valence TGV pour sa clientèle lyonnaise. Dans moins d’un mois, il sera donc impossible de relier Lyon à Barcelone en train. Les voyageurs devront utiliser la voiture, le car ou l’avion avec des bilans carbones dégradés.

La FNAUT  regrette que l’entreprise espagnole ne soit pas en mesure de reprendre la liaison Lyon – Barcelone dès décembre 2022, malgré ses engagements. En effet, la compagnie espagnole n’a aucun certificat de sécurité et aucun conducteur pour circuler entre Lyon et Perpignan. Seul son matériel est homologué jusqu’à Lyon, puisque la desserte commune SNCF-RENFE.  La suppression du train direct Lyon – Barcelone entraîne la suppression de la desserte quotidienne entre Lyon et Perpignan , excepté des trains les vendredis et samedis au départ de Lyon à 20h10 et le week-end à 7h08 au départ de Perpignan.

La desserte Lyon et le Languedoc-Roussillon est également dégradée avec 3 aller-retour quotidiens au lieu de 4 entre Lyon et Narbonne;  3h sans TGV au départ de Lyon entre 14h10 et 17h10 (16h40 le dimanche) pour Valence TGV, Nîmes et Montpellier, et 4h sans TGV à l’arrivée à Lyon entre 11h50 et 15h50 (sauf le WE) depuis Montpellier, Nîmes et Valence TGV.

La FNAUT Auvergne Rhône-Alpes demande au ministre des transports de saisir des dessertes ferroviaires entre notre Région, les Pyrénées Orientales et la Catalogne. Elle demande le maintien des trains directs entre Lyon et Barcelone, avec exploitation SNCF de bout en bout ou de Lyon à Perpignan et RENFE de Perpignan à Barcelone. Elle demande l’ajout d’arrêts à Saint-Exupéry ou Lyon Part-Dieu sur les TGV Paris – Barcelone. Elle réclame le couplage d’une rame pour Perpignan sur l’un des 3 AR Lyon – Toulouse, et la mise en place dès le service 2024 d’une liaison Genève – Barcelone.

 

VOIR AUSSI