Actualités

“La plaine des Gras” (Ardèche) devient site classé en 2013

Le pont d’Arc, élément emblématique des gorges de l’Ardèche, et ses abords immédiats avait déjà été  classés par décret du 24 février 1982. La grotte Chauvet, quant à elle, fut découverte le 18 décembre 1994, au pied d’un escarpement calcaire du cirque d’Estre, méandre abandonné de la rivière Ardèche.

Plus ancienne que Lascaux, la grotte Chauvet se singularise non seulement par la qualité et la richesse des œuvres et vestiges de l’art pariétal qu’elle renferme, mais encore par l’état remarquable de conservation de ceux-ci. La découverte de ces richesses exceptionnelles a conduit prioritairement à en assurer la préservation par un classement de la grotte en 1995, au titre des monuments historiques.

La conservation de la grotte dépend du plateau dans laquelle elle s’insère

L’ensemble classé aujourd’hui couvre l’ensemble du plateau karstique dit « plaine des Gras », qui surplombe la Combe d’Arc et la grotte Chauvet, et rejoint le site classé en 1982 au niveau de la plaine du Tay. En effet, la conservation de la grotte Chauvet dépend en partie de l’évolution de l’ensemble du système karstique dans lequel elle s’insère. Aussi, Garrigues, sous-bois de chênes verts, lapias, éboulis, sont les éléments du paysage qui recouvre la grotte Chauvet et les multiples cavités qui partagent la même histoire géomorphologique.

Le périmètre de classement prend également en compte les valeurs patrimoniales liées au paysage du cirque d’Estre et, en particulier, au caractère exceptionnel de la biodiversité entre l’Ibie et l’Ardèche.

VOIR AUSSI