Construction et aménagement

La réalisation de l’ A 45 entrainerait la disparition des busards du Rhône

Trois espèces de Busards vivent dans le département du Rhône: le Busard des Roseaux, le Busard Saint Martin et le Busard Cendré. Ces deux dernières espèces vivent dans des milieux de landes, de coupes forestières, sur des secteurs des collines du Beaujolais, de Marennes, de Chaponay.
Il n’y a plus en France que 10 000 couples de Busards Saint Martin, dont seulement 15 couples dans le Rhône. L’espèce (1,15 mètre d’envergure, entre 300 et 650 grammes)niche au sol. Il n’y a plus en France que 4500 couples de Busards cendrés, dont 40 dans le Rhône. Le Busard Cendré (1,10 mètre d’envergure, entre 350 et 650 grammes) niche aussi au sol.
Le Busard cendré est victime de la dégradation et de la disparition des milieux, de prédation non naturelle, de destruction volontaire par certaines personnes. L’espèce niche pour la moitié des cas dans des friches, dans 30% des cas près de milieux forestiers, dans 20% des cas dans ces champs de céréales. Les destructions de milieux comme les pratiques agricoles détruisent des lieux de nidification. Mais un travail avec les agriculteurs peut permettre de ne pas détruire les nids cachés dans les cultures. Le busard peut en effet être un auxiliaire intéressant dans la mesure où il réduit des populations d’insectes (criquets, sauterelles).

Les bénévoles du CORA-Ligue de Protection des Oiseaux du Rhône, ont sauvé jusqu’à présent 812 jeunes Busards cendrés récupérés ans des zones à risques, et installés dans des secteurs plus tranquilles. Mais la construction de l’A 45 ferait disparaître 70% des effectifs de cette espèce.

VOIR AUSSI