Transport Ferroviaire

Nœud ferroviaire lyonnais : priorité aux solutions rapides

La Commission nationale du débat public a présenté ce mardi à Lyon ses recommandations après quatre mois de rencontres et d’échanges sur le projet de Nœud Ferroviaire Lyonnais. Face à ce projet de long terme, les participants ont souvent exprimé le souhait de réponses rapides pour améliorer la mobilité dans la grande région lyonnaise.

Jean-Claude uysschaert, président de la Commission du débat particulier et Chantal Jouanno, présidente de la Commission Nationale ( Enviscope)
Jean-Claude Ruysschaert, président de la Commission du débat particulier et Chantal Jouanno, présidente de la Commission Nationale. ©M. Deprost

Le Nœud Ferroviaire Lyonnais (NFL) est un problème auquel SNCF Réseau entend apporter des solutions. Ces solutions sont des solutions de long terme, mais le débat, très riche a fait apparaitre une vision différente des citoyens.

Le débat organisé par la Commission Nationale du Débat public du 11 avril au 11 juillet a permis la participation de plus de 6000 personnes, habitants de la grande région lyonnaise. La Commission nationale a présenté ce mardi à Lyon, six recommandations, énumérées par Jean Claude Ruysschaert, président de la Commission du Débat particulier.

Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale a rappelé que le débat n’a pas porté sur l’opportunité d’un projet mais sur la qualité de l’information donnée aux parties prenantes. La commission a donc présenté officiellement au maître d’ouvrage, SNCF Réseau, ses recommandations destinées à améliorer le projet. Le 11 décembre SNCF Réseau devra annoncer les modifications, qu’il apporte ou non à son projet initial.

Solutions de court terme

Les décisions de l’entreprise publique en charge du réseau ferroviaire, pourraient être influencées par l’importance exprimée par de nombreux participants en faveur de solutions de court terme. Comme d’autres, l’agglomération lyonnaise est saturée : les voies d’accès sont bouchées plusieurs fois par jour, les trains sont bondés, souvent en retard, les gares traversées par des flux de passagers et de fret qui se mêlent, tandis que d’autres sont fermées, les parcs relais pris d’assaut, l’urbanisme inadapté…

Plusieurs propositions d’amélioration ont été formulées : ouverture de lignes, de gares, banalisation des voies, extension de l’amplitude horaire, de la capacité des TER, des parcs relais. Pour la Commission, SNCF Réseau, SNCF Mobilités et la Région Auvergne-Rhône-Alpes devront se saisir de ces recommandations pour répondre à une demande immédiate.

 

VOIR AUSSI