Recherche

La végétation de l’hémisphère Nord absorbe de plus en plus de carbone

La végétation de l’hémisphère Nord absorbe de plus en plus de carbone

A partir de données de long terme sur les concentrations de CO2 dans l’atmosphère, un groupe international de scientifiques, coordonné par le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (CEA/CNRS/UVSQ), a découvert que la végétation de l’hémisphère nord capte de plus en plus de CO2 produit par l’Homme. Cette absorption contribue à freiner la concentration de carbone, donc à ralentir le réchauffement climatique. Ces résultats sont parus dans Nature, le 3 avril 2019.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI