Bioéconomie

La viande rouge probablement cancérigène pour l’homme selon le CIRC

La viande rouge probablement cancérigène pour l’homme selon le CIRC

La viande rouge et la viande transformée ont dans certaines conditions de consommation un rôle sur la survenue de cancers. A Lyon, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence de l’Organisation Mondiale de la Santé spécialisée sur le cancer, a évalué la cancérogénicité de ces produits dans une large étude mondiale.

Après avoir soigneusement examiné la littérature scientifique accumulée, un Groupe de travail de 22 experts venus de 10 pays réuni par le Programme des Monographies du CIRC, a classé la consommation de la viande rouge comme probablement cancérogène pour l’homme (Groupe 2A), sur la base d’indications limitées selon lesquelles la consommation de viande rouge induit le cancer chez l’homme, soutenues par de fortes indications d’ordre mécanistique militant en faveur d’un effet cancérogène.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI