Énergie

Lagazel prépare la production de lampes solaires au Burkina Faso

L’entreprise Lagazel, de Saint-Galmier dans la Loire inaugurera le 13 octobre, son usine de production de lampes solaires à Dédougou, au Burkina Faso.

Arnaud et Maxence Chabanne
Arnaud et Maxence Chabanne

A l’origine se trouve l’entreprise  CHABANNE spécialisée dans la réalisation d’articles en métal. La société possède un réel savoir-faire de plus de 50 ans dans la transformation des métaux. L’entreprise est dirigée depuis 2008 par Maxence Chabanne. Le frère de Maxence, Arnaud, a lui découvert l’Afrique. Il y a lancé la création d’une lampe à usage domestique, sous la marque Lagazel,  susceptible de remplacer les traditionnelles lampes à pétrole dont l’alimentation coûte cher.

fabrication-des-composants-en-france-2
La fabrication des-composants en France ( photo Chabanne)

L’entreprise familiale dispose des capacités techniques, logistiques et financières pour accompagner les perspectives de développement de LAGAZEL. Avec 10 années d’expérience au Burkina Faso, Arnaud Chabanne maîtrise le marché. La société CB Energie fait travailler une trentaine d’agents, possède une logistique matérielle de pointe, et son propre service après-vente. En 2008, les produits de CB Energie ont été lauréats du concours du programme Lighting Africa de la Banque Mondiale. Depuis, plus de 30 000 lampes solaires ont été produites par CB Energie.  

Industrialiser l’Afrique

L'équipe de CB à Dedougou (photo Chabanne)
L’équipe de CB à Dedougou (photo Chabanne)

Mais LAGAZEL entend relever  le défi de l’électrification rurale bas-carbone tout en contribuant au développement industriel du continent. L’Afrique ne doit pas être seulement le débouché de produits fabriqués sur d’autres continents, en particulier l’Asie. L’Afrique doit développer son industrie et créer des emplois.

L’objectif d’ Arnaud et de Maxence CHABANNE est de  fabriquer des lampes solaires à l’échelle industrielle en Afrique où 650 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité. Le premier atelier ouvrira ses portes au Burkina Faso à Dédougou, à 300 km au Nord-Ouest de la capitale. Dans cette ville  ont été aménagés les ateliers de fabrication des lampes KALO, qui seront inaugurés le 13 octobre prochain.

Deux modèles

L’atelier  fabriquera dans un premier temps deux modèles de lampes solaires KALO, pour l’éclairage et la recharge de téléphone portable. Vendues de  20€ à 30€, les lampes KALO sont accessibles à un large public tout en assurant une qualité inégalée. Elles sont conçues avec des composants en majorité français et leur  coque métallique est incassable. Les lampes garanties deux ans offrent jusqu’à 48 heures d’éclairage . Leur design n’est pas en reste puisque la lampe KALO a reçu l’Etoile du Design 2016.

L’innovation de LAGAZEL réside surtout dans son modèle de fabrication : produire des lampes solaires en Afrique, au plus près des lieux de consommation, par du personnel local qualifié et formé. « La majorité des équipements du  ma rché africain sont fabriqués en Asie. Les fournisseurs ne sont pas en mesure d ’offrir un service après – vente, et les produits défectueux sont stockés sur place sans solution de valorisation en fin de vie » , explique Arnaud Chabanne.

Un atelier de fabrication peut produire jusqu’à 500 lampes par jour, et l’entreprise a mis au point L-BOX, un atelier de fabrication clés en main qui permet d’implanter rapidement une unité de fabrication dans un nouveau pays. De quoi atteindre les objectifs qu’Arnaud et Maxence se sont fixés : commercialiser plus d’un million de lampes solaires d’ici 2020, via une dizaine d’ateliers de fabrication en activité sur le continent africain.

Pour en savoir plus Site internet : www.lagazel.com    Revue de presse: www.lagazel.com/#!revue-de-presse/wujk1   Chaine Youtube: www.youtube.com/channel/UCUQjtYbK343QvPibb5LvfkA  Page Facebook: www.facebook.com/lagazellightingeverywhere/

VOIR AUSSI