Eau

L’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse rend publiques ses aides

Le rapport annuel de la Cour des Comptes sur la gestion des agences de l’eau avait recommandé aux agences de l’Eau davantage de transparence, et des actions visant à mettre fin à de possible conflits d’intérêts.

La veille, alertée par une fuite, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, avait pris de peu les devant en appelant les six agences engager dans une politique de transparence vis-à-vis des contrôles, des sélections des aides, de la prévention des conflits d’intérêts et des évaluations des programmes d’intervention.

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse publie, à partir de ce jour, l’intégralité des aides qu’elle distribue sur ses bassins sur son site internet : www.eaurmc.fr/base-des-aides.

Martin Guespereau, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, rappelle « que 87% des aides de l’agence vont aux collectivités pour leurs projets d’assainissement d’eau potable et subsidiairement de restauration des cours d’eau, c’est-à-dire ce pour quoi la facture d’eau est faite, alors que 88,7% des recettes de l’agence viennent de la facture d’eau. Les autres bénéficiaires sont les agriculteurs, les industriels et les associations. »

 

VOIR AUSSI