Environnement

Le cancer du poumon premier cancer dans le monde

 Le cancer le plus communément diagnostiqué dans le monde est le cancer du poumon, avec 1,8 million de cas, soient 13% du nombre total des cancers. Viennent ensuite le cancer du sein, 1,7 million de cas, 11,9% du total, et le cancer colorectal (1,4 million de cas, 9,7 % du total)

La cause la plus fréquente de décès par cancer, est le cancer du poumon, avec 1,6 million de décès, soient 19,4% des décès, le cancer du foie, avec 0,8 million de décès soient 9,1% des décès et le cancer de l’estomac, avec 0,7 million de décès, soient 8,8% des décès.

Les projections basées sur Globocan 2012  permettent d’estimer une augmentation sensible du nombre des nouveaux cas de cancer à 19,3 millions de cas nouveaux autour de 2025 en raison du vieillissement de la population mondiale. Plus de la moitié de tous les cancers (56,8%) et des morts par cancers (64,9%)  sont survenus en 2012 dans les régions du monde les moins développées, et cette proportion devrait s’accroitre au delà de 2025.

Une augmentation des cancers du sein au niveau mondial

En 2012, chez 1,7 million de femmes un cancer du sein  a été diagnostiqué et 6,3 millions de femmes ont été diagnostiquées de ce cancer dans les cinq années précédentes. Depuis les estimations de 2008,  l’incidence du cancer du sein a augmenté de 20% alors que la mortalité a augmenté de 14%. Le cancer du sein est la cause de décès la plus commune chez les femmes, avec 522 000 décès en 2012, et il est le cancer le plus fréquemment diagnostiquée chez les femme de 140 des 184 pays étudiés.

Le cancer du sein est aussi en première position des cancers  dans les pays les moins développés. C’est en partie en raison des modifications dans les modes de vie, en partie en raison des difficultés pour faire bénéficier les femmes de ces pays des techniques de lutte les plus récentes que cette maladie se développe, explique le Dr David Forman, chef de la section d’information du le Cancer à l’Agence internationale de recherche sur le cancer.

En général, les tendances mondiales montrent que les des changements rapides dans les modes de vie des pays en développement. L’évolution vers de modes de vie typiques de modes de vie des sociétés industrielles peut accroitre le poids du cancer en lien avec des facteurs de risques au niveau de la reproduction, de l’alimentation et de facteurs de risques hormomaux.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI