Environnement

Le CEA, Michelin, Protéus et SDTech : deux voies de valorisation des pneus usagés

TREC Régénération permet à SDTech et Protéus de partager avec Michelin leurs savoir-faire en matière de micronisation et de dévulcanisation sélective par des biotechnologies pour créer une « micropoudrette »  utilisée comme matière première dans la fabrication de pneus neufs performants.

Pour TREC Alcool  Michelin, le CEA et Protéus, mettront au point une chaine de technologies allant de la gazéification des pneumatiques usagés à la production d’alcool par fermentation du gaz de synthèse obtenu (syngaz).
D’une durée de 8 ans, TREC dispose d’un budget de 51 M€. Le projet a été sélectionné par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) pour un financement global à hauteur de 13,3 M€ pour Michelin et SDTech dans le cadre du programme Investissements d’Avenir.

 «  TREC est une parfaite illustration du concept d’écoconception et nous permettra de faire des pneus neufs performants en intégrant des matières premières de qualité issues de pneus usagés, grâce aux expertises du CEA, de Protéus et SDTech », souligne Terry Gettys, Directeur de la Recherche et du Développement du groupe Michelin.

« Depuis sa création en 1998, Protéus est devenu une référence en matière de biotechnologie industrielle pour le développement durable» a souligné Juliette Martin, Directrice Générale de Protéus. « Nous sommes très heureux de pouvoir mettre la puissance industrielle des micro-organismes de notre collection, et celle des enzymes et des bioprocédés que Protéus développe, au service de la stratégie de MICHELIN pour une mobilité durable ».

« SDTech est une société innovante dans le domaine des micro-poudres. Elle a toujours mis son savoir-faire au service de projets collaboratifs en France et à l’international », souligne Jalil Benabdillah, Président Directeur Général de SDTech.

VOIR AUSSI