Mobilité

Le CESER Rhône-Alpes demande davantage d’efficacité à la Région

Le Conseil régional de Rhône-Alpes débattra  la semaine prochaine de son budget pour 2014 :  2,45 milliards d’euros. Le Conseil économique social et environnemental régional (CESER) a voté ce vendredi matin un avis sur ce budget. L’avis du CESER, présenté par Jean-Louis Pivard, a été voté par 83 voix sur 108 votants.

Le CESER est heureux de voir que le recours à l’emprunt se réduit de 400 millions en 2013 à 314 millions pour le budget 2014, ce qui permet de ralentir sans la stopper, la progression de l’encours de la dette. Mais le ratio de désendettement consolidé continue à s’allonger, passant en 2015 à 7,1 années. Sur les recettes, le CESER estime que la modulation Grenelle de la Taxe intérieure sur les produits énergétiques ( TIPE)  procure des recettes permettant un meilleur service ferroviaire, à raison de 66 millions.

Un manque de transparence de la SNCF

 Le CESER estime qu’il convient d’observer  plus grande fermeté par rapport à l’efficience attendue de la SNCF quant au service TER. Le Conseil « comprendrait difficilement que l’exploitant persiste dans son manque de transparence sur les comptes par ligne ou dans sa demande  à la Région de financer le fonctionnement de l’entreprise (caisse de retraite, effet GVT des effectifs salariés, frais de siège parisien…) sans qu’en contrepartie l’usager connaissance un saut avéré de qualité de service »

Attention aux dépenses économisées

En matière d’économies, le CESER note les efforts consentis. Il note des baisses de dépenses: moins 37 millions  pour les lycées,  moins 22 millions dans les infrastructures ferroviaires,  moins 19,7 millions pour l’aménagement du territoire.

Le CESR  «  attire l’attention sur le fait que des dépenses à caractère récurrent, et pas systématiquement productrices de nouvelle valeur ajoutée ou de qualité de service, pourraient produire un effet d’éviction sur d’autres dépenses susceptibles d’engendrer des effets levier pour l’avenir, tels l’emploi et l’activité ».

michel.deprost.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI