Actualités

Le Cluster Lumière veut une filière industrielle de l’éclairage

De la recherche à l’installation, en passant par la formation, la production d’équipements, l’architecture, l’installation, la ” lumière” est une véritable filière industrielle en puissance. Le cluster Lumière veut contribuer son émergence.

Les enjeux énergétiques et industrielle de la lumière sont lin d’être négligeables. Bien sûr la révolution des LED, qui permet de produire de la lumière en excitant des électrons dans des atomes de silicium, peut diviser par deux la consommation.

Mais la révolution de la lumière n’est pas accomplie, et la lumière représente encore 19% de la  consommation mondiale d’électricité. La consommation d’électricité pour la lumière devrait croitre encore dans les pays émergents, avant d’atteindre un sommet. Et la révolution des leds, si elle permet d’améliorer les rendements, peut multiplier les usages, la production d’ambiances mieux gérées, plus originales.

L’éclairage reste donc un secteur à enjeux. C’est la conviction des acteurs du Cluster Lumière, présidé par François Corteel (1), qui a tenu son assemblée générale ce mardi parallèlement au salon Cap Urba, à Lyon Eurexpo.

La filière lumière réunit des compétences nombreuses: les professionnels du silicium, de l’optique, de l’électricité, du pilotage des installations, les productions de matériels, les industriels du bâtiment, les architectes, les installateurs.  Le Cluster réunit ces professionnels qui viennent assez spontanément suivre le mouvement. De 2012 à fin 2013, le nombre des adhérents est passé de 140 à 160. Les entreprises de moins de 50 salariés représentent 78% des adhérents.

Mais il faut aller plus loin c’est la volonté de François Corteel choqué de voir que la lumière ne faitpas partie des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle. ” La France a des atouts” souligne François Corteel. ” Lyon est la capitale de la lumière” lance le président du Cluster sans complexe.

Le Cluster entend participer à une dynamique qui peut réunir, l’Association Française de l’Eclairage, le Syndicat de l’Eclairage, des associations comme LUCI, des lieux de formation ( INSA de Lyon et son mastère lumière), des laboratoires de recherche. Le Cluster réfléchit toujours au projet d’un centre LUMEN, qui réunirait sur 5 000 mètres carrés à Lyon, lieu d’exposition,  activité de formation, etc.

Le Cluster entend porter la structuration de la filière au niveau européen. Marc  Fontoynont, qui fut directeur d’un laboratoire de recherche à l’ENTPE sur l’éclairage, actuellement directeur d’un laboratoire à l’Université d’Aalborg à Copenhague, participe au lancement du programme européen SSL ERATE.

Au niveau mondial, le Cluster participera au Congrès mondial des architectes qui réunira e août à Durban, plus de 0 000 architectes. Le Cluster va réaliser le stand de la France, pour l’un des deux plus grands rendez vous mondiaux de l’architecture, auquel participe le Conseil International des Architectes Français, présidé par le Lyonnais François Ragot. Objectif, mettre en avant les savoir faire français en matière de lumière.

michel.deprost@enviscope.ocm

 

VOIR AUSSI