Bourgogne-Franche-Comté

Le dérèglement climatique met les coopératives forestières à rude épreuve

Le dérèglement climatique met les coopératives forestières à rude épreuve

Sècheresse, attaque de scolyte ou encore risque accru d’incendie, alors que la hausse des températures ne cesse de se généraliser, la sylviculture apparaît plus que jamais vulnérable aux agressions extérieures. Les arbres ne parviennent plus à s’adapter suffisamment rapidement aux évolutions climatiques et c’est toute la filière bois qui en pâtit.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI