Actualités

Le MEDEF prêt à créer un million d’emplois en cinq ans

Le MEDEF Rhône-Alpes relaie une proposition nationale: créer en cinq ans dans le cadre d’un Pacte de confiance un million d’emplois ” vrais” et non pas des emplois aidés, « faux emplois » coûteux pour la collectivité, en levant cinq séries d’obstacles.

Le MEDEF Rhône-Alpes a présenté au Préfet de région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, la situation critique d’un grand nombre d’entreprises. Les représentants du Medef ont exprimé  leur «  inquiétude grandissante concernant l’évolution économique et sociale de notre pays, compte tenu en particulier du manque de visibilité pour les prochains mois. »

La  dernière note de conjoncture du MEDEF Rhône-Alpes, montre que « la légère éclaircie observée juste après l’été semble globalement marquer le pas, tous secteurs confondus, avec des carnets de commandes qui peinent toujours à se remplir et des tensions persistantes sur les trésoreries. »

« Après deux trimestres dans le rouge, le commerce extérieur de la région Rhône-Alpes est revenu dans le vert au  troisième trimestre 2013, mais c’est principalement dû à une baisse des importations elle-même liée à un repli de l’activité », commente Bernard Gaud.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A s’affiche en léger recul fin octobre, mais  le nombre total de chômeurs en incluant ceux à activité réduite (catégories B et C) s’envole de plus de 10% sur un an en Rhône-Alpes.

 Le Medef demande plusieurs mesures.

Pour le  coût du travail, il demande une évolution du CICE vers un allègement pérenne des charges et une suppression à terme des charges liées à la famille actuellement supportées par le travail.

Le Medef demande  « un meilleur service aux usagers et une véritable baisse des dépenses publiques notamment de la part des collectivités territoriales »,  « et un allègement significatif et progressif du poids des prélèvements obligatoires qui pèsent sur les entreprises »

 En  matière de simplification , le mouvement d’entreprises réclame « une diminution de 5% par an des  codes sur les cinq prochaines années et un coup d’arrêt à la prolifération des normes dictée davantage par des considérations idéologiques.”

Enfin  pour l’emploi, le Medef demande de lever les obstacles reconnus à l’investissement et à l’embauche : seuils, transmission, coûts, exportation, délais, législation.

VOIR AUSSI