Bioéconomie

Le Musée du Revermont: des variétés anciennes pour l’agro-écologie d’aujourd’hui

Le Musée du Revermont: des variétés anciennes pour l’agro-écologie d’aujourd’hui

A CUISIAT, dans l’Ain, le Musée du REVERMONT conserve des variés de blé, de maïs et de piment, pour y retrouver un patrimoine génétique oublié.

Certains, énormes, présentent de gros grains réguliers, d’autres sont minuscules. Quelques un sont plats, en forme de spatules. Les grains de certains épis tirent sur le blancs, alors que d’autres sont d’un jaune vif, d’autres encore grenat. des épis présentent des grains d’une seule couleur, d’autres, les épis “bardes”, sont tachetés de grains de couleurs différentes, jaunes ou violet.

Derrière cette variété, visible, existent aussi des caractères génétiques invisibles qui ont conduit au fil des siècles les producteurs de mais à sélectionner les graines les plus adaptées à leurs besoins, au climat, aux aléas climatique, au vent qui couche les tiges, aux exigences de la meunerie de plus en plus industries, ou aux besoins de l’alimentation du bétail.

Ces variétés de maïs, le Musée départemental du Revermont, à Treffort-Cuisiat, dans l’Ain ( Communauté de Communes de Treffort en Revermont)  à quelques kilomètres de Bourg-en-Bresse, les conserve entre plaine et piémont de ce secteur du Sud du Jura  jadis couvert de vignobles, depuis quelques décennies gagnés par la friche, la forêt, les étendues de buis  ou de prunelliers sauvages.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI